• 1

Journée de la Peña El Adoureño...

©Nicolas Couffignal
©Nicolas Couffignal
Rugby et Toros vont souvent de pair dans le Sud-Ouest. Yannis, Dorian et Yon ont tous les trois pratiqué le Sport Roi. C’est donc naturellement que la Peña Adoureño, qui a programmé ce dimanche sa Fiesta Campera annuelle, et le club de Nogaro, qui jouait contre le voisin vicois, ont uni leurs efforts pour proposer une journée d’animation.

Le matin Yannis a tientée trois vaches de la ganaderia gersoise de l’Astarac propriété de jean Louis Darré (autre ancien rugbyman). Dans le type de l’encaste au plan physique et comportemental, les trois vaches ont été piquées par Laurent Langlois.
La première se défend lors de la première rencontre. Elle prend une seconde pique en venant avec force. Tarda, elle ne vient pas à la troisième sollicitation du cavalier. A La muleta, elle serre rapidement à droite et à gauche. Juste de forces, elle va rapidement à menos.
La deuxième prend une seconde pique appuyée en poussant puis va à menos lors de la troisième rencontre. A la muleta, elle est meilleure à droite qu’à gauche. Sur la meilleure corne, Yannis enchaîne de bons derechazos. Nouvel essai à gauche, mais la vache a baissé de ton.
La troisième sera la meilleure du lot. Elle prend trois premières piques en allant à mas. Elle est juste citée pour la quatrième. Tarda, le piquero doit se rapprocher pour provoquer la charge. Très Guardiola, elle charge sans baisser la tête mais répète avec de la race. Noble sur les deux pitones, elle permet au torero d’enchaîner de bonnes séries des deux mains. La vache va à mas, humilie en fin de faena et le torero conclue, réduisant les terrains, par des luquesinas.
Rugbymen et aficionados se sont ensuite retrouvés au Restaurant La Solenca pour partager traditionnelles agapes de fin de tienta et repas d’avant match.
Après les toros, la balle ovale, les participants ont pris la direction du stade pour voir Yannis donner le coup d’envoi de la rencontre de Fédérale 3 opposant Nogaro à Vic et remportée (27-17) par les nogaroliens.
Prochaine étape pour Yannis, le 13 avril chez Jean Louis Darré pour la lidia d’un toro offert par les clubs taurins du Gers.

A l’issue de la tienta Yannis a bien voulu répondre à une interview express :


CorridaFrance : « Quel est ton analyse de cette tienta ?»
Yannis : « C’est la première depuis mon opération de l’épaule. Physiquement, je n’ai pas ressenti de douleur à ce niveau. Les deux premières vaches ont été compliquées. La troisième, la meilleure des trois, m’a permis de m’exprimer et de faire plaisir aux personnes venues assister à la tienta »



CorridaFrance : « Comment se profile pour toi cette première saison après ton alternative ? »
Yannis : « Ce sera pour moi une temporada importante avec entre dix et quinze contrats pour l’instant en Espagne »


CorridaFrance : certains sont programmés dans des arènes du Nord de l’Espagne, ce qui devrait permettre aux aficionados du Sud-Ouest de se déplacer pour voir toréer Yannis.


Plus d’information au long de la temporada sur CorridaFrance et sur le site de la Peña www.eldoureno.com.

Thierry Reboul