• 1

Béziers (24/03/2019) : Sept oreilles pour le Xème grand Gala de Printemps...

©ElTico
©ElTico
Les arènes de Béziers accueillaient ce dimanche de mars sous un soleil estival digne d'un mois d'août, ce Xème Grand Gala de Printemps cher au Président du CTPR "El Mundillo", Christian Coll.

Au programme, sept astados provenant de ganaderias françaises pour autant de toreros venus de différents horizons, dont un espagnol de Chiclana et un rejoneador pour ouvrir la course. Mais l'on attendait aussi et surtout pour certains, le retour dans le ruedo d'un enfant du Pays, sévèremment châtié dans l'exercice de sa difficile profession il y a près de deux ans dans les arènes de Mauguio. Le matador de toros Tomás Cerqueira a effectué un come back très convainquant en coupant les deux oreilles d'un noble novillo des frères Gallon.


Michael Toubas / Fano
Face à un astado noble et collaborateur, le rejoneador servit une faena très classique malheureusement ternie par de nombreux échecs au rejón de mort et au descabello. Saluts.

Tomás Cerqueira / Gallon
De retour dans les ruedos après sa grave blessure de Mauguio en 2017, le torero biterrois a toréé à base de douceur et de temple un toro noble manquant toutefois d'un peu de force. Les meilleurs moments s'étant produits sur le piton gauche, il termina par de belles naturelles de face avant d'en finir d'une entière qui s'avéra efficace. Deux oreilles.

Manuel Ponce / Barcelo
Le novillero de Chiclana accueillit à porta gayola un exemplaire charpenté qui allait se révéler court de charge lors de la faena de muleta. Ponce fit l'effort, frôlant la correction à plusieurs reprises avant d'en terminer d'une entière fulgurante. Oreille.

Tibo García / Tardieu
Le nîmois, désormais apodéré par le duo formé par Julien Lescarret et Jeremy Banti sous l'appelation "Méditerratlantique", parvint à s'imposer à un novillo encasté et plutôt compliqué en lui montant littéralement dessus pour lui dicter ses volontés. Final d'une entière tendida et descabello. Oreille.

Baptiste Cissé /Blohorn
Face à un novillo mobile et intéressant en début de faena, l'aquitain fit étalage d'une technique éprouvée. Le final fut plus heurté, l'astado cherchant à fuir le combat à plusieurs reprises. Entière basse pour en terminer. Oreille.

Yon Lamothe / Jalabert
Le sixième de l'envoi, annoncé sans picador, reçut quand-même un puyazo en raison de sa corpulence avantageuse. Face à un novillo mobile et un peu brusque auquel il fallait bien présenter la chose, le novillero suivit à la lettre les consignes de son mentor Richard Milian, rendant une copie sérieuse malheureusement ternie par le maniement des aciers. Ovation.

Nino Julián / Margé
Beaucoup de personnalité chez le jeune élève du Centre Français de Tauromachie qui, associée à une technique étonnante pour un apprenti de son âge et à un bon becerro, ont fait passer un excellent dernier quart d'heure aux spectateurs de ce dixième Gala de Printemps. Une épée un poil tombée et une mort un peu longuette ne devaient pas empêcher le nîmois d'empocher les deux derniers trophées. Deux oreilles.


Arènes de Béziers
Dimanche 24 mars 2019
Xème Grand Gala de Printemps
Astados de Fano ; Gallon ; Barcelo ; Tardieu ; Blohorn ; Jalabert et Margé pour :

Michael Toubas, applaudissements
Tomás Cerqueira, deux oreilles
Manuel Ponce, oreille
Tibo García, oreille
Baptiste Cissé, oreille
Yon Lamothe, ovation
Nino Julián

Laurent ElTico Deloye

Voir le reportage photographique : ElTico