Manduel (20/10/2013) : l'esprit Festival...

  • Imprimer

 

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Riche idée que celle de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard, d'échanger les rôles dans le cadre d'un Festival Taurin qui en aura eu du coup, plus que le nom... On retiendra l'ambiance bon enfant entre les acteurs de cette course qui s'est tenue dans des arènes pleines et par une météo incertaine, mais sans précipitation.

Le bétail provenait des ganaderias françaises des frères Gallon et de Pierre-Marie Meynadier. Taillés pour l'occasion, les novillos n'avaient pas été sélectionnés pour gâcher la fête. Nouvelle satisfaction pour les éleveurs du Mas d'Icard qui ont vu leurs deux représentants conserver beaucoup de moteur durant leurs combats, le premier d'entre eux baptisé « Présumido » regagnant même le toril vivant, gracié par Frédéric Léal. Les Meynadier ont suivi le mouvement, bien qu'un ton en dessous. L'exemplaire échu à Maxime se révéla d'une noblesse courtoise, malgré une relative faiblesse aggravée par une pique dans l'épaule. Le dernier de l'envoi posa quelques problèmes à un Gabin Rehabi courageux et déterminé, mais qui dut laisser Marco Leal utiliser le descabello à sa place pour en terminer.

 

A noter la prestation très convaincante de Frédéric Léal (2 oreilles et queue symboliques), toréant avec goût et classicisme l'excellent exemplaire de Gallon qu'il allait indulter. Morenito d'Arles (2 oreilles) réussit quant à lui à s'imposer au deuxième Gallon, un novillo encasté et exigeant couché d'une belle entière. Très impliqué également Maxime (oreille) qui après après avoir accueilli son novillo d'une larga de rodillas au fil des planches, laissa sa muleta en cours de faena au jeune élève du CFT Thomas Ubeda, mais revint aux affaires pour quelques séries gauchères d'excellente facture. Enfin, Gabin Rehabi (saluts) releva le défi avec la volonté qu'on lui connaît pour un final malheureusement gâché aux aciers.

 

Ont officié durant les tercios de varas : Roman Perez ; Denis Loré ; Paquito Léal et Marco Léal.

Aux banderilles : Fermín González ; Patrick Varin ; Mehdi Savalli ; Christian Romero ; Marco Léal ; Roman Perez et Samuel Rivera.

 

Laurent Deloye ElTico

 

Voir le reportage photographique : ElTico

 

 

L'après midi, Camille Juan combattait un toro de Pierre-Marie Meynadier offert par sa Peña.

 

Voir les photos : Laure Crespy