• 1

Bouillargues (04/10/2014) : Andy Younes, malchanceux de la tarde...

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Ce samedi 4 Octobre, sous un temps estival, avait lieu dans les arènes André Dupuis de Bouillargues la troisième édition de la Novillada Sin Caballo. Vu le succès des deux premières éditions et restant fidèle à sa ligne de conduite, la pena taurine "l'Embestida" proposait cette année encore une competencia entre six ganaderias françaises (trois du sud-est et trois du sud-ouest) avec six encastes différents : 

François André (Vainqueur 2013 Vega villar), Granier (Santa coloma), Héritiers de Christophe Yonnet (Pinto barreiro) pour le sud-est, 
Astarac (pedrajas), Le Lartet (Nunez) et Alma Serena (Domecq) pour le sud-ouest.
Côté piéton ce fut un mano a mano  entre l' élève de Richard Millian d'Adour Aficion "El Adoureno" et l'Arlésien Andy Younes.
 
Après le paseo, nous avons eu droit au "traditionnel" saut dans le ruedo d'une vingtaine d'antis corridas, dont certains jettant des clous sur la piste ; le reste des troupes ayant déjà été interpellé lors des contrôles de sécurité aux abords de la plaza. Grâce à la réactivité des forces de l'ordre présente, le trouble n'aura duré qu'une poignée de minutes.
 
"Husmeador" (Héritiers de François André) : "El Adoureño"
Le novillo qui ouvrait la competencia se révéla encasté malgré une léger manque de force. El Adoureno livra une prestation appliquée dans un style classique mais qui  ne porta pas sur les tendidos. Un trasteo essentiellement droitier, éprouvant plus de difficultés à trouver le bon sitio sur le piton gauche. Il termina son labeur par redondos et statuaires avant de loger une épée au troisième envoi. Un avis et Silence.
 
"Afamador" (ganaderia de la Cruz) :  Andy Younes.
L'astado fut applaudi dès sa sortie dans le ruedo, du fait de sa morphologie imposante. L'arlésien le salua par de vibrantes véroniques pieds joints. Le pensionnaire du Mas de Farinon se révéla âpre, violent, avec un danger sourd. Devant ce novillo peu aidant, Andy réalisa une faena valeureuse et technique, dont les meilleurs moments furent donnés sur la corne droite. Le novillero tenta une approche sur la rive gauche qui se révéla imbuvable. Une entière foudroyante paracheva une prestation convaincante, empreinte de maturité. Ovation et Salut.
 
"Creido"(ganaderia  Christophe Yonnet) : "El Adoureño"
Le novillo se montra compliqué dès les premiers capotazos donnés par l'élève d'Adour Aficion. A la muleta, il n'eut guère d'option pour construire une faena, son astado se montrant dangereux, chargeant à mi hauteur sans classe. Un pinchazo suivi d'un vilain bajonazo. Silence. 
 
" Trembleno" (ganaderia de l' Astarac) : Andy Younes
Egalement applaudi lors de sa sortie en piste, le novillo se montra noble mais légèrement teinté de soseria dans le leurre du protégé de Gilles Raoux. Andy put développer une tauromachie allurée, relâchée, laissant courir la main, pouvant ainsi enrouler son adversaire dans de belles tandas de derechazos templés. Il distilla également des naturelles de bon gout. En fin de faena, le novillo alla a menos, se réservant et infligeant deux volteretas à l'Arlésien dont la seconde laissant des séquelles à son coude gauche.  Une mort en plusieurs temps le priva d'un quelconque trophée. 1 Avis et Ovation avec Salut.
 
"Havanito" (ganaderia du Lartet) : "El Adoureño"
Juste avant le tercio de banderilles, le Lartet fit une incursion dans le callejon, se faufilant par le burladero, semant la panique en contre piste. Au dernier tiers, le bicho se montra manso et sans fond. Malgré une envie évidente, El Adoureno ne put rien faire face à cet opposant refusant le combat. Il le coucha au deuxième assaut. Silence.
 
"Borito" (ganaderia Alma Serena ) : Andy Younes
Andy dut composer avec un novillo maniable mais qui manquait cruellement de transmission. Visiblement diminué par son accrochage, il servit un trasteo élégant avec des gestes de belle facture, tirant le maximum de ce que pouvait donner son adversaire. Mais la faena ne décolla pas, la faute à cet opposant sans classe. Mort en plusieurs temps. Applaudissements.
 
 
Bouillargues (4 Octobre 2014)
Arènes : 3/4
Temps : Ensoleillé
Durée : 2h10
6 Novillos de 6 élevages français : Bien présentés
El Adoureno (Moutarde et Argent) : 1 Avis et Silence / Silence / Silence
Andy Younes (Cana et Or) : Ovation avec Salut / 1 Avis et Ovation avec Salut / Applaudissements
 
Meilleur novillo de la course: Afamador de la Ganaderia de La Cruz ( ???)
Meilleur novillero : Non attribué 
 
Alexandre Guglielmet