Dax (14/08/2015 - matinale) : Adrien Salenc vainqueur du concours des non-piquées dacquoises...

  • Imprimer

Petite suggestion à nos amis dacquois, il ferait bien d’arrêter d‘organiser leur Féria en Novembre et de la déplacer au mois d’Août. Car c’est bien une météo d’automne qui règne ce vendredi sur Dax. Heureusement un accord passé avec les dieux de la météo a fait que la pluie s’est interrompue pendant la novillada pour reprendre de plus belle alors que les toreros quittaient la piste. Au delà de la plaisanterie, il est dommage que ces conditions climatiques aient nui au succès populaire de ce qui est le principal événement de promotion de la tauromachie auprès des jeunes dans le Sud Ouest.


Qualifiés la veille, les deux espoirs français Tibo Garcia et Adrien Salenc se retrouvaient donc pour cette finale 2015. Compétition amicale entre deux jeunes hommes qui s’apprécient mais compétition quand même en particulier à la cape où les deux « candidats » au titre se sont répondus « coup pour coup » dans un duel de quite tout au long de la course.
Les erales de José Cruz, très bien présentés, ont contribué à rendre cette matinée taurine intéressante. Les deux premiers très nobles ont répété dans la muleta avec de la caste. Le dernier plus manso et fuyard a mis en évidence les qualités de domination d’Adrien Salenc. Seul le troisième faiblard a été un ton en dessous.

Bien reçu à la cape par Tibo Garcia, le premier est comme aimanté par la muleta. Le torero l’embarque dans des séries à droite croisées et templées. A gauche, il a plus de mal à trouver le sitio sur cette corne où le novillo est moins clair. Retour à droite, le bicho continue à embister et sur une faute d’inattention met en difficulté le torero. La fin de faena est un peu plus brouillonne. L’estocade, très efficace, est très basse et limite le succès à un trophée.
Le troisième, très joli eral, est lui aussi noble. Par contre il manque un peu de force et charge avec moins de spontanéité. Sur les séries à droite et à gauche, le torero s’applique, mais le toro fléchit à la troisième passe. Il vire soso et ne transmet pas. Bonne fin de faena et une estocade entière, le toro se défend avec caste avant de mourir. Tibo fait une vuelta un peu déçu d’avoir touché le moins bon toro du lot et de ne pas avoir pu triompher.

Adrien Salenc aurait pu triompher avec un peu plus de réussite à l’épée. Son premier José Cruz est un bonbon qu’il banderille spectaculairement. A la muleta il embiste des deux côtés et permet à l’arlésien de toréer avec temple et élégance. Adrien connecte avec le public et après avoir dominé le novillo, finit par une très belle série à droite. Tout est prêt pour le triomphe, l’élève de la fondation El Juli s’engage avec foi pour une épée qui résulte très basse et atravesada. Le novillo finit par tomber après une demie et un descabello, et le jeune garçon salue au tiers.
Le quatrième va très vite prendre querencia dans les tablas. Après un tercio de banderilles qui est allé à mas, Salenc l’entreprend par le haut .Avec beaucoup d’autorité et d’élégance il le fait passer avec temple tout en le sortant de sa querencia. Les séries à gauche sont excellentes et le toro est vraiment dominé en fin de faena. Adrien s’applique pour fixer le José Cruz pour la mise à mort. La demi-épée nécessite un descabello et le matador perd la seconde oreille que le très bon muletero avait gagnée.

Remise du trophée au vainqueur, Adrien Salenc, qui succède au palmarès dacquois au mexicain Leo Valadez.
On pourra voir les deux toreros français à Bayonne ce samedi matin et espérons le bientôt en piquée. Ils sont tous les deux mûrs pour franchir le cap. Le toro de trois ans devrait donner plus de relief à la tauromachie de Tibo et éviter à Adrien de mieux exploiter son poder et de pas tomber dans un facilité qui pourrait le faire régresser.


Fiche technique : Finale des non piqués de la Feria de Dax 2015
4erales de José Cruz, les deux premiers nobles et donnant du jeu les deux suivants plus complexe pour


Tibo Garcia : une oreille, vuelta
Adrien Salenc : avis et salut au tiers, une oreille


Les premiers frimas de l’hiver se font sentir
Petit salut du ganadero
4000 personnes
Est déclaré vainqueur Adrien Salenc.



Thierry Reboul