• 1

Bouillargues (08/10/2016) : Les trophées à Baptiste Cissé et François André...

@ElTico
@ElTico
Pour la cinquième année, le club taurin "La Embestida" de Bouillargues proposait dans ses coquettes arènes, dont les burladeros étaient décorés pour l'occasion par l'ami Tom Garcia, une confrontation entre trois des novilleros sans picador français les plus en vue du moment : Carlos Olsina, le biterrois, l'aquitain Baptiste Cissé et le nîmois El Rafi.

Confrontation arbitrée par un lot de novillos provenant de Ganaderias du sud-est de la France, en l'occurrence des Héritiers de François André (Vega Villar) ; Tardieu Frères (Nunez) ; Blohorn (Domecq) ; Giraud (Nunez/Domecq) ; Pagès-Mailhan (Santa Coloma Via Graciliano) et Barcelo (Domecq Santafé Marton). Au final, les Prix ont été décernés au novillo des Héritiers de François André et à Baptiste Cissé, au terme d'une tarde dont l'intérêt ne s'est jamais démenti.

Carlos Olsina toucha en premier lieu un François André noble, mobile mais sans classe. Le Biterrois lui servit une faena majoritairement gauchère, dans son style très personnel, avant un final par luquecinas et une mort en trois envois. Saluts.
L'élève de l'école taurine de Béziers Méditerranée eut du mal à s'accorder avec le Giraud sorti en quatrième position, un exemplaire encasté affichant de la violence en fin de passe. Carlos Olsina le coucha d'une entière tendida un poil tombée au premier essai. Vuelta après pétition minoritaire.

Après un début de faena encourageant, le Tardieu-Frères dévolu à Baptiste Cissé se réserva soudainement et il fallut beaucoup de métier à l'Aquitain pour lui proposer un trasteo technique et efficace, avant entière d'effet rapide au premier envoi. Saluts
Le protégé de Richard Milian se montra très impliqué lors de la faena au cinquième, un Pages-Mailhan aux charges pleines de caste mais ayant tendance à chercher l'abri des planches. Après un début de faena brouillon, il réussit à l'intéresser au centre et à prendre le dessus avant entière tombée au premier envoi. Oreille.

El Rafi toucha un Blohorn à la charge vibrante auquel il servit une faena variée et dominatrice sur les deux bords. Une entière d'effet rapide permettait à l'élève du CFT de couper la première oreille de la tarde. Oreille.
Face à un Barcelo noble mais manquant d'un peu de force, le nîmois déroula une tauromachie classique et dominatrice sur les deux pitons, avant d'échouer malheureusement aux aciers et de perdre ainsi un deuxième trophée qui lui semblait tout acquis. Silence.


Plaza de toros de Bouillargues
Samedi 8 octobre 2016
5ème novillada sans picador
Entrée : 9/10ème d'arène
Novillos des Héritiers des Héritiers de François André ; Tardieu Frères ; Blohorn ; Giraud ; Pagès-Mailhan et Barcelo pour:

Carlos Olsina : Saluts et vuelta après avis
Baptiste Cissé : Saluts et oreille
El Rafi : Oreille et silence après avis

Laurent Deloye ElTico

Voir le reportage photographique: ElTico