• 1

Bayonne (10/08/2013 - matinale) : ...Le Lartet au sommet

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour
Très belle novillada matinale pour entamer le week-end taurin bayonnais L’élevage du Lartet en est le principal artisan ayant envoyé quatre erales (supérieurs les 2 & 3), offrant leur noblesse aux capes et muletas des aspirants toreros.

Daniel Soto (La Algaba - Seville) effectua une faena des deux côtés sans grandes envolées mais suffisamment entretenue et liée pour après une entière couper la première oreille de la matinée.

Jose Cabrera (Almeria) eut le bonheur de tomber sur le second qu’il accueillit à puerta gayola. Allègre et athlétique, le jeune homme après avoir posé les banderilles a pu faire ce qu’il a voulu, le Lartet se prêtant à tous les jeux qui lui étaient proposés. Cabrera eut du mal à imposer son propre rythme à son novillo qui répétait sans cesse. Il débita nombre de séries en déroulant l’ensemble de son répertoire et après une estocade entière et très rapidement concluante coupa deux oreilles, le novillo se voyant octroyé la vuelta al ruedo.

Le troisième était quasiment une copie conforme du précédent, sa noblesse plus suave fut idéale pour David de Miranda (Trigueros - Huelva) au répertoire plus artiste et inspiré que ses collègues de cartel. Beaucoup de détails, dans un ensemble de très bon goût mais un poil marginal. Grosse épée. 2 Oreilles et grosse ovation au novillo. Le dernier Lartet et pourtant le plus charpenté fut celui qui exprima le plus de réserve dans sa charge , marquée par une pointe de faiblesse.

Juan de Castilla (Medellin-Colombie) ne put donc aller au bout de ses intentions après belles véroniques et un excellent début de faena genou ployé. La faena s’effilocha mais fut terminée par une excellente épée qui valait à elle seule l’oreille concédée par la présidence il faut le noter féminine.

Seul Daniel Soto n’eut droit à aucun des nombreux prix remis par les peñas taurines locales, David de Miranda trustant ceux  récompensant la meilleure faena. S’il fallait distribuer un prix au triomphateur de la matinée c’est incontestablement à Paul et Jerôme Bonnet qu’il faudrait le  remettre tant leurs novillos éclaboussèrent de leur classe le ruedo bayonnais.  

Philippe Latour

 

Bayonne  – 1/4 d’arène 

4 Novillos du Lartet (le 2ème honoré d’une vuelta)

Daniel Soto                    oreille

Juan Cabrera                  2 oreilles

David de Miranda            2 oreilles

Juan de Castilla              oreille

 

Voir le reportage photographique : Philippe Latour