Les Saintes-Maries de la Mer (11/08/2013) : Daniel Luque a hombros

  • Imprimer

 

Photo : Daniel Chicot
Photo : Daniel Chicot
C'est Daniel Luque qui fut le plus en vue de cette corrida flamenca en coupant les deux oreilles de son premier adversaire. La corrida fut globalement décevante, la faute aux toros qui ont manqué de transmission et empêché notamment aux deux vétérans du jour d'exprimer l'art qu'on leur connait bien. Coté musique et ambiance, la sublime Maria Toledo et le talentueux Diego Carasco ont donné de la voix lors de morceaux flamencos très appréciés par le public et les toréros.
 
Finito de Cordoba montra toreria et temple face au premier qui ne permit au maestro d'entretenir qu'un très bon début de faena. Finito montra une tauromachie fine lors de bons passages sur la corne droite. Il salua après un 3/4 de lame après pinchazo.  Il reçut le cinquième par de superbes véroniques mais le bicho s'éteignit rapidement laissant Finito sans possibilités de construire une faena ; il montra une fois encore des détails de très bon gout.
 
Javier Conde hérita du pire lot de l'après midi. Il se montra à l'aise au capote face à son premier. Lors de la faena le Malagueño offrit un trasteo fait de séries courtes parsemées de muletazos dont lui seul a  le secret. Il ne montra que peu d'engagement au moment de la mise à mort. Face au cinquième de l'après midi, Javier fut en premier débordé au capote, et ne montra aucune envie ni aucun engagement lors du dernier tiers. Le toro fut pourtant noble mais le matador ne fit pas d'effort.
 
Daniel Luque fut élégant capote en mains en servant de superbes véroniques empreintes de toréria. Il brinda au public et débuta la faena par statuaires, le toro se révélant rapidement noble et fixe. Daniel sut avec technique et beaucoup de douceur exploiter la bonne charge et la noblesse du bicho. La faena fut de bon gout et empreinte de sentiments sévillans superbement accompagnés par Maria Toledo. Il coupa deux oreilles après une lame entière en place. Face au dernier mansito mais noble le sévillan fut la aussi technique et appliqué ,faisant ressentir de l'émotion au public. Le toro s'éteignit en milieu de parcours obligeant le matador à prendre l'épée. Il tua d'une entière en place au quatrième envoi.
 
 
Anthony Pagano
 
 
 
Fiche technique :
 
Six toros de la ganaderia "La Lagunajanda", corrects de présentation et d'armures. Aucun ne s'exprima sous le fer. Mis à part le lot de Daniel Luque, aucun ne fut véritablement intéressant. Meilleur le troisième.
 
 
Dimanche 11 Aout 2013.
 
Entrée : 4/5 d'arène.
 
Temps : Beau et chaud avec léger vent.
 
Durée de la course : 2h40.
 
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral: 9.
 
Poids des toros : 500, 480, 485, 520, 530 et 535 kgs.
 
 
A noter :
- La corrida a débuté avec 20 minutes de retard.
 
- Le maire de la ville Rolland Chassaing a remis la médaille de la ville à Doña Maria Domecq, propriétaire de la ganaderia "La Lagunajanda", représentée par son fils.
 
- Daniel Luque est sorti en triomphe.
 
 
 
 
 
Finito de Cordoba (Gris et or) : Saluts / Silence.
 
Javier Conde (Rose et azabache) :Silence / Silence.
 
Daniel Luque (Café au lait et or) :2 Oreilles / Silence.