Nîmes (12/09/2013) : David Mora triomphe d'une décevante corrida de Fuente Ymbro

  • Imprimer

 

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Le moins que l'on puisse dire, c'est que le lot de Fuente Ymbro lidié ce jeudi n'aura pas rassuré le propriétaire du fer, Ricardo Gallardo, qui vit une temporada pléthorique en terme d'engagements mais dont les pupilles alignent les contre performances... De là à y voir un rapport de cause à effet...

Très bien présentés et armés pour la guerre, les Fuente Ymbro se sont révélés des coquilles vides de race et de force pour la plupart, à l'exception du deuxième et à un moindre niveau du cinquième, qui a bien fini par s'éteindre lui aussi.

Cette Feria des Vendanges cuvée 2013 s'est donc ouverte sur une corrida décevante côté bétail, heureusement sauvée du naufrage par le triomphe de David Mora. Le madrilène a certes touché les deux meilleurs du lot, mais il a aussi fait preuve de détermination et de courage car ses deux opposants n'avaient rien de bonbons...

Nous jetterons un voile pudique sur la prestation d'un Finito de Cordoba à l'unisson de ses deux exemplaires du jour. Quant à Daniel Luque, apparemment très décidé, il n'a pas du tout été aidé par le sorteo qui lui a attribué les deux toros les plus arrêtés du lot...

Mañana será otro día...

Laurent Deloye ElTico

 

La chronique d'Anthony Pagano :

Finito de Cordoba dut composer avec un premier adversaire faible. En première partie de faena, le cordouan réussit à exploiter le peu de charge proposée par le toro pour donner de bons passages sur la corne droite. En seconde partie de faena et après un test non concluant sur la corne gauche, Finito se retrouva face à un adversaire éteint et dépourvu de charge. Finito ne put exprimer sa tauromachie lors de cette faena et manqua d'engagement, notamment au moment de la mise à mort. Avec le quatrième aucune faena ne fut donnée par le matador face à un toro faible et de peu d'options. Le cordouan ne fournit aucun effort, silence après une mort en trois temps.

David Mora donna le ton dès le premier quite réalisé par tafalleras très serrées. Lors de la faena, brindée à El Juli, où chaque série fut entamée en citant le toro de loin, Mora fit preuve de beaucoup d'engagement et d'une technique sans faille. Il mit en valeur la bonne charge de son opposant qui se révéla encasté et exigeant, avertissant à deux reprises le matador. Il termina la faena par manoletinas ajustées et coupa une oreille après entière tombée efficace. Face au cinquième, David fit un bel effort avec ce toro noble, doté d'une bonne charge mais à la fois exigeant et de plus en plus éteint. Il aborda le toro avec courage et une bonne technique lui permettant de couper une oreille après une entière en place.

Daniel Luque se vit dans l'impossibilité de lier les muletazos face au faible et court de charge troisième mal piqué sur deux rencontres. Daniel s'arrima car sans autres solutions et tira quelques courageux muletazos lui permettant de saluer après une mort en trois temps. Avec le dernier de la course, l'andalou fit un effort de courage et de technique méritoire avec un opposant juste de forces l'aidant peu. Il termina là aussi son trasteo entre les cornes.

Anthony Pagano

 

Fiche technique :

Six toros de la ganaderia "Fuente Ymbro", très bien présenté et armés. Aucun ne montra sa bravoure sous le fer, et lors du troisième tiers tous furent nobles à différents degrés, faibles pour certains, compliqués voire dangereux pour d'autres. Cet élevage connait une saison décevante et le lot nîmois fut également décevant.

Jeudi 12 Septembre. 17h30.

Entrée : 1/3 d'arène.

Temps : frais avec vent.

Durée de la course :2h30.

Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral: 12.

Poids des toros :549, 495, 483, 509, 535 et 507 kgs.

A noter :

David Mora est sorti en triomphe par la porte des cuadrillas.

 

Finito de Cordoba (Gris acier et argent) : Silence après un avis / Silence.

David Mora (Violet et or) : Une oreille/ Une oreille.

Daniel Luque (Noir et or) :Saluts / Silence.

 

Voir le reportage photographique : ElTico