Mugron (22/04/2019 - matinale) : Jean Baptiste prophète en son pays...

  • Imprimer

©Philippe Latour
©Philippe Latour
Le week-end pascal et taurin en Gascogne continue . Après Aignan, c'est à Mugron dans les Landes que se retrouvent les aficionados du Sud-Ouest pour la traditionnelle journée organisée par la Peña Taurine locale.

Comme de coutume, c'est une novillada non piquée qui ouvre les débats avec un événement important pour la cité landaise Un jeune mugronnais Jean Baptiste Lucq revêt pour la première fois un costume de lumière et fait sa présentation en public. Le jeune garçon a commencé à toréer , il y a quelques années à l'école taurine d'Hagetmau. Cette structure éphémère, dirigée par Béatrice Brethes aficionada et pédagogue hors pair, a été à l'origine de la carrière de nombre de toreros du Sud-Ouest. A la fermeture de l'école, Jean Baptiste a poursuivi de brillantes études universitaires. Le virus taurin le travaillant, il a rejoint son petit frère à l'Ecole Adour Aficion et tout naturellement il se retrouve vétu de lumières à la porte des arènes de son village natal.
Avec le nîmois Niño Julian, ils ont affronté chacun un eral de la ganaderia Alma Serena (origine Garcigrande). Bien présentés , gachos, les pupilles des frères Bats ont donné du jeu tout en étant toréables. La faena la plus complète est à mettre à l'actif du jeune gardois qui a malheureusement été trahi par les aciers Le jeune landais courageux et appliqué a , avec les défauts d'un débutant, construit une faena intéressante, avec de très bons passages, conclue avec efficacité à la mort. Il a coupé une oreille et a été invité à toréer et tuer le dernier toro.

Niño accueille le premier à la cape par des véroniques en tablier. Après un premier échec, il pose deux bonnes paires de banderilles dont un excellent quiebro avec les courtes. Le garçon a progressé. Il a du style, conduit avec élégance et autorité la charge de son adversaire. Il a aussi une bonne connaissance des terrains. Il profite de la noblesse de l'Alma Serena pour le citer de loin et lier de très bonnes séries de derechazos. Il change de terrain à bon escient et sait alterner les moments où il pèse sur son adversaire et d'autres où il le laisse souffler. Hélas il est handicapé par sa taille au moment de tuer . Il pinche à plusieurs reprises avant de conclure par une entière tombée. Il salue avant de gagner l'infirmerie pour faire soigner une blessure à la main.

Jean Baptiste Lucq, malgré le trac inhérent à l'importance que revêt cette journée pour lui, fixe au capote un eral abanto à sa sortie du toril. Avec détermination, il canalise un bicho d'abord violent à la muleta. Il enchaîne de bonnes séries à gauche où le toro est plus « suave » ce qui lui permet de corriger le défaut initial de l'Alma Serena et de finir la faena par des derechazos méritoires. Il s'engage avec détermination à l'épée et tue d'une entière en arrière. Il coupe la première oreille de sa carrière.


Vainqueur du desafio, il reçoit le troisième eral , joli colorado bien armé, par de bonnes véroniques . Le bicho , très Garcigrande par son comportement , met bien la tête dans le capote et permet au gardois puis au landais de réaliser un très joli quite. A la muleta, le toro est exigeant mais Jean Baptiste est serein et malgré un manque de technique tout naturel , lie de bonnes séries, essentiellement à droite avant que le toro n'aille à menos. Une nouvelle fois, il s'engage avec sincérité et conclue sa faena par un entière, légèrement en arrière et coupe une nouvelle oreille. Très ému, il sort en triomphe porté par ses copains d'Adour Aficion.

Fiche technique : Arènes de Mugron, novillada non piquée des Pâques Taurines
Trois erales d'Alma Serena bien présentés et donnant du jeu pour
Niño Julian : salut
Jean Baptiste Lucq : une oreille, une oreille

Président : Pascal Darquié
un tiers d'arène
ciel mitigé
Le prix des organisateurs du Sud-Ouest est réparti entre les deux novilleross
Jean Baptiste Lucq reçoit le prix attribué par l'UCTPR au triomphateur de la matinée

Thierry Reboul

Voir le reportage photographique : Philippe Latour