Feria de Pentecôte : David de Miranda intègre le cartel de la corrida de Jandilla ! ...

  • Imprimer

©Chele Ortiz
©Chele Ortiz
Grande révélation de la dernière semaine de San Isidro après son triomphe de vendredi soir face à un toro de Juan Pedro Domecq, David de Miranda participera à la Feria de Pentecôte.

Il intégrera le cartel de la corrida de Jandilla du samedi 8 juin, avec deux toros supplémentaires, qu’il lidiera aux côtés d’Antonio Ferrera, Emilio de Justo et Toñete, confirmant au passage son alternative aux arènes de Nîmes.
Originaire de Trigueros (Huelva) et âgé de 25 ans, David de Miranda a marqué les esprits hier soir à Madrid en ouvrant la Grande porte de la Monumental de Las Ventas. Auteur d’une faena d’exception, il a ravi les deux oreilles du 6e et dernier toro de la corrida de Juan Pedro Domecq au cours de laquelle il confirmait son alternative dans la capitale espagnole. Quasiment inconnu du grand public, David de Miranda a été sacré matador de toros le 5 août 2016 à Huelva, des mains de José Tomás, en présence de López Simón, face au toro « Distante », de l’élevage de Victoriano del Río.
Jusqu’à son grand triomphe madrilène du 24 mai qui le propulse sous les lumières des projecteurs, David de Miranda avait pris part à 25 corridas, coupant un total de 43 oreilles et une queue. A Madrid, aux côtés d’El Juli et de Paco Ureña, David de Miranda a fait forte impression, bousculant la hiérarchie des toreros vedettes. Un matador symbole de la nouvelle génération de toreros porteurs d’espérances que Simon Casas a souhaité mettre en avant lors de cette Feria de San Isidro afin d’assurer le futur de la tauromachie.
Suit à ce triomphe qui a fait la une de la presse espagnole ce samedi matin, Simon Casas a décidé de récompenser David de Miranda. Ainsi, deux toros supplémentaires seront ajoutés à la corrida de Jandilla du samedi 8 juin à Nîmes, où le public aura le privilège de découvrir cette révélation avant tout autre arène française. Encore une fois, à Nîmes et nulle part ailleurs, David de Miranda participera à sa première corrida en France, confirmera son alternative des mains d’Antonio Ferrera, en présence d’Emilio de Justo et Toñete, face à 8 toros de Jandilla.
Ce n’est pas la première fois que Simon Casas programme un torero supplémentaire à la Feria de Nîmes, à la suite d’un « coup de coeur ». Les exemples ne manquent pas dans l’histoire des arènes de Nîmes : ainsi, une novillada supplémentaire fut organisée à Nîmes pour honorer les prestations de Julio Aparicio à Séville (1989) et Alejandro Talavante à Madrid (2006). C’est d’ailleurs lors de l’édition 2006 de la Feria de Pentecôte que Simon Casas avait également ajouté deux toros supplémentaires pour la corrida matinale du dimanche 4 juin afin d’intégrer Enrique Ponce suite à son grand triomphe de la Feria d’Avril à Séville. A cette occasion, le maestro de Chiva avait d’ailleurs ouvert la Porte des Consuls après avoir coupé trois oreilles face à un lot de Peña de Francia et García Jiménez. Il partageait l’affiche avec Javier Conde, Morante de la Puebla et Cayetano, alors novillero.
Rendez-vous donc le samedi 8 juin, à 18h00, pour une corrida exceptionnelle, avec la présentation en France du phénomène David de Miranda, triomphateur à Madrid, qui confirmera son alternative aux arènes de Nîmes, des mains d’Antonio Ferrera, en présence d’Emilio de Justo et Toñete, face à huit toros de Jandilla.
Toute la ferveur du public madrilène entourant David de Miranda, torero surprise de cette San Isidro et grand triomphateur pour sa première corrida à Las Ventas.

(communiqué)