Madrid (30/05/2019) : Oreille pour Román, saluts après pétition pour Roca Rey, blessure pour Manuel Escribano...

  • Imprimer

©Plaza1
©Plaza1
"Corrida d'expectation, corrida de déception", dit l'adage... Car c'était bien une grande "expectation" qui avait garni les tendidos de la Monumental de Las Ventas jusqu'au faîte au moment où s'ébrouait le paseillo. Et qu'il est bon de faire, parfois, mentir les adages...

Car c'est une corrida très intéressante d'Adolfo Martín qui a conclu le triptyque "Albasserada" organisé dans le cadre de cette San Isidro 2019 pour fêter le centenaire de l'encaste dans la Capitale. De présentation très sérieuse, les Adolfo's ont donné un jeu toujours intéressant, parfois angoissant et ont permis aux trois diestros, dans leurs domaines respectifs, de s'illustrer : Escribano aux banderilles ; Román par son courage et sa détermination de tous les instants et Roca Rey, que l'on a vu un peu à la peine, une fois n'est pas coutume, face à son compliqué premier, dans la domination sans partage face au sixième. Dommage qu'une épée en seconde intention l'ait privé de trophée, alors que l'arène était blanche de mouchoirs... Román a donc coupé la seule oreille de la tarde au cinquième, après avoir reçu cinq centimètres dans la fesse gauche de la part de son dangereux premier. Escribano a quant à lui été plus sérieusement touché en fin de trasteo face au bon quatrième. Vingt cinq centimètres dans le tiers médian de la face interne de la cuisse gauche l'ont conduit directemenet à l'infirmerie de la Plaza où il a été stabilisé avant son transfert à la clinique Fraternidad Muprespa Habana.
Présence en barrera du Roi émérite Juan Carlos Ier, auquel les trois toreros ont brindé leurs premiers combats et de sa fille, l'Infante Elena.


Plaza de toros de Las Ventas, Madrid
Jeudi 30 mai 2019
Dix-septième de la Feria de San Isidro
Corrida de toros.
Entrée : No hay billetes
Toros de Adolfo Martín, très bien présentés, noble et de bon fond le premier ; orienté et dangereux le deuxième ; compliqué le troisième ; avec beaucoup de classe le quatrième ; âpre le
cinquième et important le sixième, pour :

Manuel Escribano, silence et blessure
Román, saluts, silence à celui tué pour Escribano et oreille
Roca Rey, silence et saluts

Laurent Deloye ElTico

Voir le reportage photographique : Chele Ortiz - CorridaFrance.com