• 1

Alès (02/06/2019 - matinale) : Le premier "Trophée souvenir Philippe Cuillé" à "Solalito"...

©ElTico
©ElTico
Ce dimanche matin, les arènes du Temperas proposaient une novillada sans picador. Au programme, deux erales de Durand ainsi que deux de Michel Barcelo pour Solalito et Nino Julian.

Solalito reçut son premier adversaire, du fer de Michel Barcelo, par veroniques avant de le lidier par fuera. Solalito invita Nino à partager le tercio de banderilles avant de brinder à l'assistance. Face à un animal noble, manquant un poil de force, le Nîmois ne mit pas longtemps à trouver la bonne distance. Sous les airs musicaux, le novillero livra une partition très bien construite, servant des séries sur chaque rive avec temple et rondeur. Il fit culminer son labeur lors de magnifiques naturelles longues et profondes. Une mort en quatre temps lui ota tout espoir de trophée. Ovation avec Salut.

Nino salua un novillo de Durand par un capote varié, à base de cordobinas, veroniques et chicuelinas. A la muleta, le novillo se révéla mobile tout en demandant les papiers. Le peu d'expérience de Nino se fit sentir pour dominer cet exemplaire et profiter au mieux de ses embestidas. Malgré cela, il démontra une belle volonté tout au long de la lidia et parvint à extraire plusieurs muletazos méritoires. Mort en plusieurs temps. Applaudissements.

Solalito accueillit son second adversaire par veroniques. Face à ce Roland Durand, les deux novilleros se répondirent au quite, avant de les voir à nouveau partager le tiers de banderilles. Au dernier tercio, malgré sa mobilité, le bicho présenta son lot de complications. Solalito livra un trasteo sérieux mais qui ne put jamais vraiment monter en intensité. Mort en trois temps. Ovation avec Salut.

Après une réception par veroniques, Nino partagea les palos avec son compañero pour un résultat en dent de scie. Sur la paire initiale, Nino se fit déséquilibrer par le Barcelo, Julien Merenciano réalisa un quite salvateur, recevant ainsi une belle ovation. Devant un exemplaire se retournant court lors des échanges, Nino ne démérita pas. Toujours aussi volontaire et engagé, l'élève du centre français de tauromachie édita un trasteo vaillant, comportant plusieurs échanges méritoires. Ovation avec salut après une mort en trois assauts.


Arènes du Temperas à Alès (30)
Dimanche 2 juin à 10h45
Deux erales de Durand (2,3) et deux de Michel Barcelo (1,4).
Durée : 1h35
Beau temps

Solalito : Ovation avec Salut / Ovation avec Salut après avis.
Nino Julian : Applaudissements / Ovation avec Salut.

Le premier trophée du Temperas "Souvenir Philippe Cuillé" fut attribué à Solalito.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : ElTico