Mauguio (23/06/2019) : Double sortie en triomphe au terme d'une noble corrida de Gallon...

  • Imprimer

©Frédéric Combes
©Frédéric Combes
En ce dimanche de 31ème Romeria, les arènes de Mauguio proposaient leur traditionnelle corrida de toros. Au programme, six toros des frères Gallon pour Antonio Nazaré, Damian Castaño et El Adoureño.

Antonio Nazaré salua par d'agréables veroniques son premier adversaire avant de le faire châtier lors d'une unique pique rectifiée et trasera. Après un quite par chicuelinas de belle facture, le natif de Dos Hermanas dédia son combat à Tibo Garcia, présent dans le callejon. Face à un animal noble sur les deux pitons, l'andalou réalisa une faena complète et bien ficelée, dessinant des séries ambidextres harmonieuses, le tout sous les airs musicaux. Final par de longues naturelles de face et de trois quart, logeant à l'issue une épée trasera d'effet très lent mais suffisant. Oreille.

Damian Castaño accueillit son Gallon par des veroniques soignées avant de tracer deux chicuelinas plus populaires qu'esthétiques. Au tercio de varas, ce bicho se montra bravito lors d'une monopique. Brindis à Roman Perez. Dès l'entame de troisième tiers, l'astado accusa une faiblesse certaine, perdant les mains à plusieurs reprises. Même s'il ne bénéficiait pas de matière première permettant le triomphe, le salmantin réalisa une prestation pueblerina et décousue, abusant du pico et des postures racolleuses. Mort longue par entière au second assaut suivie d'un coup de descabello. Après une pétition de cinq spectateurs issus du fan club du torero, le palco accorda une oreille généreuse à souhait.

Triomphateur la veille à Abenojar, El Adoureño réceptionna son opposant par un capoteo plaisant ponctué par revolera centrale. Unique puya donnée très à l'arrière, brindant ensuite son labeur à l'ensemble de sa peña. A la muleta, le Gallon fut noblote mais sans excès de force. Face à cet exemplaire, l'ancien élève de Richard Milian, aux placements parfois profilés, réalisa une faena plaisante, majoritairement droitière, qui prit du relief et de la consistance en fin de trasteo. Il conclut le tout par un enchaînement de redondo, luquecina, martinete et passe de pecho, trouvant résonance auprès du public. Mort par lame fulgurante, libérant deux oreilles excessives.

Nazaré déploya un capote de salida fin et élégant, rematé par une media bien dessinée. Comme ses frères, le toro ne reçut qu'une ration de fer. Entame de faena inspiré par passe de cartucho avant de servir à ce noble astado deux séries gauchères de qualité, déclenchant la musique et rappelant ainsi qu'il possédait l'une des meilleures main gauche du circuit. La suite sur les deux rives fut convaincante, montrant une tauromachie soignée et volontaire. Ultimes passages donnés par redondos et muletazos dans des terrains réduits, impactant les tribunes. Mort par lame contraire, longue d'effet mais suffisante. Oreille.

Le cinquième de la tarde mit les reins sur une monopique rectifiée avant que Damian Castaño ne réalise un quite par tafalleras. Début de faena décidé par quatre derechazos donnés à genoux et plein centre, déclenchant instantanément les musiciens. Bénéficiant des charges remplies de noblesse de ce Gallon, le frère de Javier Castaño montra un meilleur visage sur cette seconde prestation même s'il ne parvint jamais à se hisser à la hauteur de son opposant. L'espagnol servit un ensemble de correcte facture, agrémenté de quelques gestes relâchés. Demi lame hémorragique placée en avant après pinchazo. Silence.

El Adoureño emmena son second adversaire par veroniques léchées jusqu'au centre du ruedo. Au tercio de piques, ce Gallon prit une seule ration de fer rectifiée. A la muleta, Yannis profita des belles et longues embestidas du bicho pour réaliser une prestation enthousiaste et variée, trouvant écho dans l'assemblée. Cet ensemble ambidextre fut rematé par bernardinas sans ayuda avant de tuer en trois temps, lui coûtant à coup sûr un trophée. Vuelta accompagnée par les ganaderos et tour de piste posthume à la dépouille de ce noble exemplaire nommé "Destinado".


Arènes de Mauguio (34)
Dimanche 23 juin 2019 , à 17h30
6 toros des frères Gallon, très bien présentés, donnant du jeu en général. Supérieurs le 5ème et 6ème.
Léger tiers de plaza
Très beau temps
Durée : 2h19

Antonio Nazaré : Oreille / Oreille
Damian Castaño : Oreille / Silence
El Adoureño : Deux oreilles / Vuelta après avis.

Un azulejo en hommage à "Opulento", toro des frères Gallon gracié l'an dernier par Javier Conde, fut dévoilé au niveau de la puerta grande de la plaza.
Damian Castaño effectuait sa présentation en France en tant que matador de toros.

Alexandre Guglielmet

Voir le reportage photographique : Frédéric Combes