• 1

El Cordobés : "Je toréerai les corridas qu'il faudra pour aider les plus démunis par le Covid"...

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2020_Mai_Visuel_ElCordobes_150520.jpgManuel Díaz "El Cordobés", après l'annonce d'une réapparition tronquée par le coronavirus, a fait hier soir ses premières déclarations lors d'une interview réalisée par la journaliste de Burgos Leticia Ortiz.

Après une entame sérieuse face aux problèmes actuels liés au coronavirus, il se libèrera peu à peu et fera ressortir le charisme qui le caractérise, dans une interview qui dépassera les 13000 vues sur les réseaux sociaux de "Tauroemoción".

Dans un geste de soutien et comme il l'a fait à de nombreuses autres occasions, il a fait preuve de solidarité: "Je me produirai autant de fois que nécessaire pour aider les plus démunis". Dans le même temps, il a critiqué l'attitude des dirigeants envers les professionnels du secteur taurin, «l'aide est nécessaire pour tout les secteurs. La tauromachie est une culture, je demande donc le même respect pour elle que pour les autres secteurs culturels" et s'est montré critique avec la structure taurine "nous avons manqué d'union".

Au sujet de sa réapparition, il a souligné: «Je ne suis jamais parti, je n'ai pas arrêté l'entraînement et après une bonne réflexion, j'ai décidé que je devais arrêter pour me faire opérer de la hanche. Je n'en pouvais plus ». Et il a conclu : «Je ressens le besoin de toréer, de m'habiller de lumière et une blessure ne pouvait m'en empêcher. Pour moi, la tauromachie est tout ».

Après la première heure de l'entretien, les visites en direct ont augmenté en quelques secondes. Un groupe d'anti-corrida a tenté de perturber le public en l'invitant à découvrir à la télévision un événement créé de toutes pièces, qui avait fait de nombreuses victimes en Italie. Les aficionados et le torero lui-même ont rapidement été alerté de cette tentative de boycott, rapidement avortée, qui est finalement restée anecdotique.

(communiqué)