"Lou Fourmigo" inaugure 2013

  • Imprimer

Photo : Anthony Pagano
Photo : Anthony Pagano
C'est en ce Dimanche 3 Mars que le club taurin de Gimeaux, "Lou Fourmigo" avait décidé d'organiser leur première Fiesta Campera de l'année. Une nouvelle fois, toute l'équipe a travaillé très dur pour que tout soit parfait pour accueillir les aficionados. Des aficionados qui sont venus en nombre, puisque les arènes ont fait le plein, tant le matin que l’après-midi.

Le matin, ce sont deux élèves de l'école taurine d'Arles qui faisaient le paseo dans les petites arènes. Deux jeunes toreros qui ont affronté deux petits becerros de la ganadéria Mailhan, choisis sur mesure. Le premier, Pierre Mailhan a reçu de belle manière son adversaire, qui se révélait déjà doux dans le capote. Il lui servit une faena au tracé inégal, bien que propre et sérieux. Manquant d'alegria la faena ne décollera jamais vraiment. Il saluera après une mort compliquée, notamment au descabello.

Le deuxième becerro fût lidié par Rayan, qui, en remplaçant au pied levé son compagnon d'école taurine Yoann Martinez, estoquait pour l'occasion son premier becerro. Un becerro qui se retournait court dans le capote de Rayan, mais qui allait déployer plus tard une noblesse extrême dans la muleta. Allant a mas tout au long de la faena. Rayan, lui, mit un certain temps avant de prendre le rythme de cet excellent exemplaire de Mailhan, mais il a réussi à gratifier l'assistance de quelques très bonnes séries en fin de parcours. Une entière après plusieurs essais lui fera couper une oreille. L'après-midi, ce sont également des exemplaires de Mailhan que les quatre toreros ont du affronter. L'espagnol Paco Ramos ouvrait le cartel. Dès les premiers capotazos le toro montra qu'il n'allait pas se laissait faire, se collant au torero, ce qui le gêna dans l’exécution des véroniques. Après trois piques prises sans réelle bravoure, le toro confirma les premières impressions. Sans classe, n'humiliant pas il ne laissa aucune option au jeune torero qui tenta tout de même de tirer ce qu'il pouvait de son adversaire, ce qu'il parvint à faire avec succès démontrant beaucoup de cran et de courage. La faena durant un peu trop, le toro finit par se réfugier aux planches. Il le tuera d'une demie lame et coupa une oreille. L'arlésien Mehdi Savalli était chargé de lidier le second toro. Un toro qui sortit avec violence, mais qui permit à Mehdi de l'accueillir de la manière habituelle. C'est à dire avec beaucoup d'enthousiasme et d'alegria pour réveiller les gradins. Après avoir annoncé au micro qu'il brindait son toro à Francis Espejo, Mehdi donna une faena qui alla a mas, les meilleurs moment arrivant sur la corne gauche. Mehdi pût allonger les muletazos lors de longues séries avant de terminer en redondos face à un toro noble, avec beaucoup de fijeza. Après une voltereta lors de la première estocade, il tuera d'une entière. Une oreille lui sera accordée ainsi qu'un toru de piste posthume pour le toro. Le portugais Antonio Joao Ferreira est en pleine préparation en vue de sa corrida à Vergeze le 24 Mars prochain. Tout comme Paco Ramos il n'a pas été aidé au sorteo. Lui aussi hérita d'un adversaire à la charge désordonnée, mesurant le torero et imprévisible dans ses embestidas. Cela-dit Antonio se montra énormément dominateur et il surpris l'assistance. Nettement au dessus de son adversaire tout au long de la faena, il mit à terre son adversaire après une entière et trois descabellos. Lui aussi se verra récompensé d'une oreille. Le novillero arlesien Sofianito cloturait la journée. Il reçut un novillo noblon, qui ne s'employait cela-dit pas totalement. Sofianito débuta calmement sa faena, prenant soin de bien faire. Malheureusement sa faena ne transmettra pas, le novillo ne permettant pas le triomphe et le torero restant distant. Il coupera également une oreille après une entière au second envoi.

Gregory Boyer

Voir le reportage photographique : Anthony Pagano