Les frères Funtanet, Jóse et Javi, engagés pour toréer en novembre...

  • Imprimer

Visuel Funtanet 271020Après près de neuf mois de pause taurine à la suite de la Covid-19, la corrida au Mexique reprend son rythme et les empresas annoncent les futurs carteles. Dans trois d'entre eux, le rejoneador Jóse Funtanet a été engagé, tandis que le cavalier Javier Funtanet, qui commence sa carrière professionnelle, participera à l'un d'entre eux.

Le charismatique José Funtanet est prêt à démontrer l'évolution qu'il a eue après cette intense période de préparation qui a impliqué pour lui et sa belle écurie tant de mois à peaufiner sa technique et son style, jour après jour, au ranch où il réside à Querétaro .
Ce rejoneador, qui a réussi un premier trimestre 2020 avec de belles performances, reprendra sa trajectoire courant novembre avec une liste restreinte de corridas. Il sera en tête d'affiche le samedi 7, à San Juan del Río, Querétaro, dans le cadre du cycle de la Rencontre mondiale de Novilleros, lors de la première des corridas que l'empresa "Tauro Espectáculos" organisera au "Cortijo Campo Bravo", à partir de 17h00. A pied, Juan Pedro Llaguno et Alejandro Adame affronteront des novillos de Marrón.
Le dimanche 22, il est annoncé à la Fiesta Campera de Tlaquepaque, Jalisco, aux côtés des diestros Alfredo Ríos "El Conde", Xavier Ocampo et Fermín Espinosa "Armillita IV", face à des toros de San Fermín à 14 heures.
Le jeudi 26, les frères Funtanet, Jóse et Javi se partageront l'affiche à Oaxaca. Ils seront tête d'affiche d'un festival de luxe, dont les détails seront fournis plus tard. Avec cela, Javi, le plus jeune de cette dynastie de toreros à cheval, reviendra dans l'arène après sa prestation vibrante et émouvante du 19 septembre, lors d'un festival privé dans l'État du Mexique.
Lors de chacun de ces rendez-vous, un soin rigoureux sera apporté à ce que le nombre d'aficionados dans les arènes soit dans les limites autorisées, ainsi qu'à s'assurer que tous les protocoles de sécurité indiqués par les autorités sanitaires dans le cadre anti-Covid-19 soient respectés.

(communiqué)