Communiqué de l’UVTF suite à son Assemblée Générale...

  • Imprimer

Visuel UVTF 281020L’Assemblée Générale de l’UVTF qui s’est déroulée hier à Carcassonne a élu son nouveau bureau :

Président : ville d’Istres
Vice Présidents ; Béziers et Mont de Marsan
Secrétaire général : La Brède
Secrétaire adjoint : Arles
Trésorier : Vic Fezensac
Trésorier adjoint : Dax
Membre : Bayonne

 

Le bilan d’activité des trois années de mandat de la présidence bayonnaise a été unanimement salué et le nouveau président a affirmé son intention de poursuivre l’œuvre entreprise en concertation avec l’ensemble du bureau.
Les bilans d’activité 2019 et 2020 ont été approuvés à l’unanimité, le bilan financier également, de même que le bilan prévisionnel 2020 et le plan d’action pour l’année 2021.
A été également approuvée à l’unanimité une motion invitant organisateurs et acteurs du spectacle à faire aboutir dans les meilleurs délais la concertation initiée dés le mois de mars pour mettre en œuvre un modèle économique durable et solidaire permettant d’envisager l’avenir avec confiance dans toutes les arènes françaises.
Il a été décidé que la mise en œuvre de l’École d’Aficion sera effective dés que les contraintes sanitaires permettront d’avoir une meilleure visibilité sur les conditions dans lesquelles la prochaine temporada pourra se dérouler.
Les villes rappelleront aux organisateurs désireux d’y participer la nécessité de réserver aux éleveurs français une place dans leur programmation.
L’Assemblée a également voté la modification de l’article 62 du règlement taurin municipal. La pique « Bonijol » sera désormais la seule à pouvoir être utilisée dans les arènes des villes appartenant à l’UVTF, dans l’intérêt du spectacle et après validation par la FSTF.
L’Assemblée a enfin approuvé à l’unanimité l’adhésion de la ville de Gamarde.

MOTION DE L'UVTF
Pour faire face à la crise systémique et économique la plus grave qu’ait connu la tauromachie depuis plus de deux siècles, l’Union des Villes Taurines Françaises appelle les acteurs et organisateurs à un exercice de responsabilité inédit.
Afin de garantir la pérennité des ferias, l’avenir des métiers de la tauromachie et la viabilité de toutes les arènes, il est indispensable de mettre en place un modèle économique durable et solidaire jusqu’au retour de la normalité et au rétablissement du marché.

À circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles : Indépendamment d’autres mécanismes qui pourront être activés si les circonstances l’exigent, les villes taurines, garantes de la culture taurine, proposent aux organisateurs et acteurs de favoriser l’équilibre des spectacles en adoptant ensemble quatre mesures prioritaires :
- Faire prévaloir la loi de la demande sur celle de l’offre afin d’ajuster les coûts du spectacle à la réalité du marché,
- Intégrer dans les contrats passés dans les arènes de 1ère et 2ème catégorie une clause de résultat étalonnée sur le niveau des entrées,
- Appliquer un abattement de 25% sur le montant des honoraires dans les arènes de 3ème catégorie pour les corridas et novilladas,
- Garantir l’avenir de la filière de formation en appliquant à tous les spectacles de novilladas les honoraires des arènes de 3ème catégorie après abattement de 25%.

L’UVTF compte sur le sens des responsabilités de chacun pour qu’un accord intervienne dans les meilleurs délais, afin que la temporada 2021 puisse se bâtir dés à présent avec suffisamment de flexibilité pour s’adapter à tous les cas de figure que nul ne peut prédire à ce jour.

(communiqué)