Tauroemoción officialise son arrivée à la tête de la plaza colombienne de Cali...

  • Imprimer

Visuel Cali 311020L'empresa "Tauroemoción", avec son directeur général Alberto García et son équipe de la filiale colombienne, s'est officiellement présentée à Cali après la signature du contrat pour la gestion des arènes de Cañaveralejo. Ce contrat lie la société espagnole à l'organisation de la feria jusqu'en 2023.

Alberto García était très enthousiasmé après son atterrissage : "Je connais Cali pour avoir assisté à ses deux dernières ferias et j'apporte des idées innovantes qui, j'en suis sûr, fonctionneront pour que Cañaveralejo devienne une référence mondiale". Je vois un énorme potentiel pour la feria et la ville", a ajouté García. Ensuite, il a lancé son premier objectif avec l'intention de rapprocher les aficionados des arènes : «nous voulons que Cali présente une feria universelle, et pour rapprocher toutes les couches sociales, quel que soit leur pouvoir d'achat, nous allons miser sur de nouvelles formules pour que tout le monde puisse aller aux toros ». La feria de Cali a lieu à la fin du mois de décembre et l'intention de "Tauroemoción" est de lancer une campagne d'abonnements avec des acomptes provisionnels à partir du premier trimestre de l'année. Si les affiches présentées ne conviennent pas à l'abonné, alors celui-ci pourra demander le remboursement de son abonnement.

Concernant la feria taurine imminente de 2020 et la suspension des événements festifs, Alberto García a déclaré: «Nous allons essayer d'organiser la feria taurine, en demandant des dérogations au bureau du maire, accompagnés d'un protocole sanitaire strict qui en Espagne nous a donné un résultat satisfaisant ».

Lors de la conférence de presse diffusée en ligne via Facebook Live, García a donné quelques pistes intéressantes pour les prochaines années: la présentation de la ganadería espagnole Victorino Martín, le retour des figuras du rejoneo, et dès la première minute, lorsque le permettra la pandémie, mener un programme culturel afin qu'à Cali, on parle de toros tout au long de l'année.

(communiqué)