Roca Rey "The Pleasures and the pain"...

  • Imprimer

Visuel RRey 11042021Andrés Roca Rey est le protagoniste de ce reportage et d’un entretien avec le journaliste Christopher North pour le prestigieux média spécialisé dans la politique et la culture au Royaume-Uni.

Le reportage commence par l'analyse d'une phrase d’un article du journal "Sun" dans lequel le journaliste a démontré sa méconnaissance de l’art de la corrida en intitulant « Le pire matador du monde échoue à nouveau » un article dans lequel il va jusqu’à dire que le pire torero du monde a échoué parce que selon lui, il a été pris à plusieurs reprises et a été maladroit à l'épée.

Christopher North a voulu montrer aux lecteurs du journal londonien la réalité du toreo d’Andrés Roca Rey. « Le mot que les critiques taurins utilisent souvent pour lui est “entrega” qui, en espagnol de tous les jours, signifie « livraison », mais qui, dans ce contexte, signifie un moyen d’engagement total du torero à son art. »

"Si vous êtes néophite à la corrida, mais que vous avez un sens esthétique décent, si vous voulez avoir votre cœur dans votre bouche, non seulement en raison du danger, mais en raison de la beauté plastique qui lui est associée, il est votre homme.

Andrés lui-même, dans une interview avec le journaliste a expliqué : « Il s’agit d'engagement. Si vous vous engagez à 100 pour cent avec une autre personne, vous pouvez tirer le maximum de cette relation, mais vous pouvez aussi vous blesser davantage. C’est la même chose dans le ruedo.
Mon style est en constante évolution, mais ma philosophie reste la même : le sérieux total, le dévouement total. Vous vous adaptez à différentes places et à différentes foules, mais votre âme est toujours libre. Peu importe les triomphes, les cornadas, ni la douleur, ni la douleur dans les os, ni la douleur dans l’esprit."

North finit par se demander : « Le jeune Limeño, avec une modestie propre et naturelle, faisait-il allusion à l’immensité de son ambition ? Et que Roca Rey déborde d’ambition, il suffit de voir comment son début de saison est annoncé avec plusieurs mano a mano avec un maximum d’attente et de rivalité, comme ceux avec Aguado, Talavante, Daniel Luque et autres qui sont à venir, pour en être persuadés.

(communiqué)