• 1

Medellin (Colombie - 08/02/2014) : Juan Bautista perd la Puerta Grande à l'épée...

Photo : Agnès Peronnet
Photo : Agnès Peronnet

 Avec à peine 1/3 d’assistance dans les gradins de la plaza de toros Macarena de Medellin, sont sortis en piste sept toros de la ganaderia de Santa Barbara (encaste Domecq-Nuñez), bien fait physiquement et  d’un jeu compliqué en général…

 
Juan Bautista qui revenait à Medellin après quelques années d’absence a pu montrer la maturité de son toreo dans une belle série templée de la gauche au premier toro. La musique joue l’air du toréador de Carmen durant la faena du quatrième, ou Jean Baptiste dessinera des passes liées et originales. Dans les deux cas, l’épée généralement son point fort, lui fera défaut.
 
Juan del Alamo n’a pas pu s’imposer face à ses deux adversaires. Par contre il place la meilleure estocade de la course au sixième toro.
 
Ricardo Rivera a une personnalité déconcertante, et un toréo limpide et impassible. Son brindis mal interprété par le public sème la division dans les gradins, à un point tel que le colombien offrira un septième toro avec lequel il déclenchera la même division d’opinion, sans obtenir non plus de récompense. S’il faut être fou pour être torero, Ricardo Rivera  peut devenir la prochaine figura colombienne.
 
 
Juan Bautista saluts et ovation
Ricardo Rivera silence, ovation après avis et ovation avec avis au septième toro offert
Juan del Alamo qui se présentait à Medellin silence et ovation
 
 
Agnès Peronnet