• 1

L'Observatoire National des Cultures taurines à Nîmes...

Photo : ElTico
Photo : ElTico

 Ce dimanche matin, le Président André Viard, de l'Observatoire National des Cultures Taurines, avait convié les représentants de nombreuses entités taurines du Sud-Est dans les locaux de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard à l'Hôtel Impérator, afin de faire le point sur les dossiers en cours à l'aube d'entamer la temporada 2014.

Entouré de Maîtres Ludovic Para et Emmanuel Durand, avocats de l'Observatoire ; de Joe Gabourdes et Corentin Carpentier, leurs hôtes, André Viard a tenu à faire passer un message d'union à l'Aficion. Et au passage, à rassurer les sceptiques qui, ne voyant pas venir de réponse pénale suite aux exactions de nos détracteurs (Rion des Landes - Rodilhan...), pourraient être tentés de mettre en doute la volonté réelle de la Justice de poursuivre leurs auteurs. Comme l'on fait remarquer les deux juristes, les plaintes déposées par les anti-corrida contre les aficionados suite aux débordements de Rodilhan en 2011 n'ont toujours pas été audiencées. Et leur mise en perspective avec les faits constatés lors de la dernière édition du Festival et des plaintes qui s'en sont suivies, déposées cette fois-ci par les aficionados et les institutionnels contre des organisateurs d'une manifestation pourtant interdite, pourrait réserver quelques surprises... Même s'il est désormais évident que la première manifestation anti-corrida avait été longuement préparée en amont, et que les aficionados sont malheureusement tombés dans ce piège.
C'est la raison pour laquelle il est instamment demandé aux amateurs de corridas qui souhaitent vivre pleinement et sereinement leur passion, de ne pas se laisser aller à riposter aux invectives, insultes et autres provocations qui ne manqueront pas, il y a fort à craindre, de se reproduire à l'occasion des prochains évènements tauromachiques mineurs. Le marathon judiciaire du CRAC et de son Président va bientôt commencer et l'aficion attend une réponse claire et ferme de la justice.
En tout état de cause, il est souhaitable que les aficionados n'avancent pas en ordre dispersé et fassent confiance aux entités chargées de les représenter au plus haut niveau de l'Etat, l'ONCT et l'UVTF au premier chef.
Un grand rassemblement festif est envisagé dans les prochaines semaines, non pas pour "montrer les muscles", mais pour affirmer un peu plus encore notre attachement à notre Culture et à notre Passion...
 
 
Laurent Deloye ElTico