Vauvert (16/03/2014) : avec Madrid en point de mire...

  • Imprimer

 

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Conviés conjointement par l'empresa des arènes Jean Brunel "Tracorarte" ; le Club Taurin Marc Serrano ; les Clubs Taurins El Campo et Manzanares de Vauvert, trois cent aficionados s'étaient déplacés ce dimanche matin dans les arènes de Vauvert pour y voir le matador Marc Serrano combattre deux toros de Victorino Martin.

Trois cent et pas un de plus en raison de la capacité de la salle Georges Bizet, où tous se sont retrouvés "à toros-passés", pour un déjeuner-débat en compagnie du Maestro.
 
A l'origine de cette journée, le compagnon d'entraînement du torero Nîmois lorsqu'il se trouve sur Madrid, Rafael Perea "El Boni", matador de toros aujourd'hui banderillero aux ordres d'El Cid. Une idée soulevée comme tant d'autres lors d'un tentadero chez le Sorcier de Galapagar. Mais qui s'est concrétisée ce dimanche 16 mars par la venue d'un pata-blanca du fer de Monteviejo et d'un pur Victorino, bien dans le type de la maison, jusqu'à la plaza de la petite cité Gardoise. 
"Une belle aventure humaine", pour Hervé Reynaud, Président dévoué du Club Taurin Marc Serrano. 
"Une occasion unique de voir sortir un Victorino dans les arènes Jean Brunel" pour Didier Cabanis, organisateur aux côtés de Philippe Cuillé au sein de l'empresa "Tracorarte", de la Feria Vauverdoise. 
 
Et en point de mire une promesse de "Taurodelta", l'empresa madrilène, de permettre à Marc Serrano de confirmer cet été son alternative dans les arènes de Las Ventas, pour sa quinzième saison de matador de toros. 
"Une opportunité pour relancer sa carrière" selon "El Boni", aux petits soins tout au long de la lidia pour son ami français.
 
Les deux combats ont certes été perturbés par un Mistral violent, soufflant en rafale et découvrant les hommes derrière les leurres. Victime d'un accrochage qui aurait pu être plus sérieux, Marc Serrano a logiquement abrégé face au Monteviejo qui s'est révélé rapidement impossible. Mais la lidia du Victorino en titre fut riche d'enseignement pour le torero, qui résolut avec patience et détermination les problèmes posés par son opposant, mais encore et surtout le vent. 
 
Belle réussite de cette journée d'exception, au cours de laquelle se sont conjuguées les valeurs ajoutées de l'Aficion et de l'Amitié...
 
Enhorabuena...
 
ElTico