• 1

Arles (24052014) : Première demi finale des "Princes de l’Arène"...

 

Photo : Alexis Yckache
Photo : Alexis Yckache
Ce samedi 24 mai à 17h aux arènes Francis Espejo de Gimeaux se déroulait la première demi-finale de la seconde édition du bolsin "Les Princes de l' Arène" organisé par l'école taurine d'Arles. Ce concours se déroulera sur le week-end complet.

Les novillos choisis pour ce jour étaient de la ganaderia  Tierra d' Oc (origine Sanchez Arjona). Tous bien présentés en général, nobles dans l'ensemble, avec mention particulière pour le quatrième et le cinquième.
 
 
- Jorge Isiegas (Ecole Taurine de Madrid, Violet et or) eut à faire à un novillo qui manquait de force et par ce fait, se révéla court de charge. Trouvant le bon sitio, il réussit à lier des muletazos méritoires sur la corne droite. Il tira le maximum de ce que pouvait donner son erale. Il subit une voltereta sans conséquences en fin de faena. Son travail se termina par un pinchazo et une épée atraversada. Applaudissements.          
 
- Vicente Jiménez (Ecole Taurine de Valencia, Lilas et or). Il salua son toro à porta gayola suivit par trois farols. A la muleta devant un novillo maniable mais manquant légèrement de force, il effectua un travail brouillon dans son ensemble malgré une envie palpable. Il alterna tantôt sur la corne droite tantôt sur la corne gauche, sans effet sur l'assistance. Il se fit accrocher sans mal lors de son ultime série, genoux à terre. Pinchazo, demi épée et quatre coups de descabellos termineront son combat. 2 avis et silence
 
- Maxime Solera (Ecole Taurine d'Arles, Pourpre et or) triomphateur du bolsin l'année dernière, remettait son titre en jeu. Il hérita du novillo le plus charpenté de l'après midi. Il le reçut par tafalleras avant de le mener au centre par des veroniques de bon goût. Après une entame par statuaires, il réalisa une faena appliquée essentiellement gauchère. Son novillo qui alla a menos, prit sa querencia aux tablas, ce qui poussa Maxime à lui tirer des muletazos sur un terrain réduit. Après deux pinchazos, il tua d'une entière, suivi d'un coup de descabello le privant de trophées. 1 avis et vuelta.
 
-  Antonio Cuadra (Ecole Taurine de Zaragoza, Bleu ciel et or) tomba sur un erale très noble qui lui permit de réaliser muleta en main, les meilleurs moments de l'après midi. Au cours de plusieurs séries, il dessina de longs derechazos, profonds et templés, qui ravirent les tendidos. Il termina son trasteo par des manoletinas allurées. Une défaillance à l'épée lui vola ses espoirs de récompenses. 1 avis et vuelta.
 
- Pierre Mailhan (Ecole Taurine d'Arles, Rouge et or) hérita d'un novillo burraco qu'il mena, par de belles veroniques, jusqu'au centre du ruedo. Après un brindis à son père, il entama sa faena par "cambio". Profitant de la bonne charge de son adversaire, il réalisa une faena complète sur les deux pitons, faite de gestes de bonne facture. Il servit de jolies redondos pour clôturer son travail. Un échec répété aux aciers le priva également de trophées. 2 avis et applaudissements.           
 
 
A l' issue de cette novillada un jury composé de Margaux Laugier (ganadera), Thomas Joubert (matador de toros), Robert Del Testa (président de l'école taurine d'Arles), Bernard Planchon (président C.T.P.R Sud Est) et Patrice Aubert (ancien élève et professeur de l'école taurine d' Arles) ont désigné les trois qualifiés. Il s' agit de : Maxime Solera, Antonio Cuadra et Pierre Mailhan.
 
Pour rappel le vainqueur du bolsin se verra offrir un poste pour la novillada sans picadors durant la feria du riz ainsi qu'une cape de paseo.
 
Demain matin à 11h devant du bétail de la ganaderia Taurelle, Adrian Henche (Madrid), Juan Martinez (Arles),  El Azabache (Arles), Emilio Silvera (Huelva) et Cristian Gomez (Séville) tenteront de se qualifier pour la finale.
 
Alexandre Guglielmet