• 1

Arles (25/05/2014 - soirée) : Pierre Mailhan vainqueur du bolsin "Les Princes de l'Arène"...

 

Photo : Julie Bérard
Photo : Julie Bérard
Pour la finale de la deuxième édition du bolsin "Les Princes de l'Arène" les aficionados avaient répondu présent sur les tendidos malgré un temps orageux. Pour ce rendez vous, l'école taurine d'Arles avait réitéré saconfiance à la ganaderia Sainte Cécile, triomphatrice ici même, l'an dernier.

Des novillos bien présentés dans l'ensemble, de comportement très noble. Le numéro 02 sortit en quatrième fut honoré d'une vuelta al ruedo.
 
Adrian Henche (Ecole taurine de Guadalajala, Rouge et noir) est tombé sur un opposant noble mais manquant de force. Face à son novillo il réalisa une faena de bonne facture sur les deux cotés. Intelligemment, entre chaque série,  il laissa le toro se reprendre afin d'en tirer le meilleur possible. Il termina son travail par "manoletinas". Une épée de côté suivie d'une épée tendida avant quelques coups de descabellos finirent son combat. 1 avis et silence.
 
Emilio Silvera (Ecole taurine de Séville, Bleu marine et or) avait laissé de très bonnes impressions et devant son novillo, il confirma les qualités entrevues le matin. Après un brindis à Paquito Leal, il entama sa confrontation par statuaires. Devant ce novillo qui se révéla très encasté, il trouva immédiatement le bon sitio et réalisa une faena complète, avec en point d'orgue des séries de naturelles de grande qualité et quelques fioritures du meilleur goût. Hélas, un échec répété aux aciers le priva d'un triomphe. Novillo applaudi à l'arrastre. Vuelta.
 
Maxime Solera (Ecole taurine d'Arles, Pourpre et or) eut un novillo très noble avec de grandes qualités. Il donna à celui-ci une faena agréable avec de très bons passages sur les deux bords. Il termina par une belle série de derechazos sans ayuda. Il conclut par une entière à effet immédiat. Novillo applaudi à l'arrastre. 1 oreille.
 
El Azabache (Ecole taurine d' Arles, Vert et or) hérita d'un novillo qui, comme le précédent, se revéla très noble à la muleta. Il s'accorda parfaitement avec son opposant, qui répétait sans cesse dans son étoffe. Il lui servit au cours de sa faena de très belles séries templées, main basse sur les deux cotés. Il finit son trasteo par des redondos allurés. Une défaillance à l'épée le priva de trophées. Une prestation encourageante pour El Azabache. Vuelta au novillo. Vuelta.
 
Antonio Cuadra (Ecole taurine de Zaragoza, Bleu ciel et or) effectua une prestation en dent de scie. Malgré quelques bonnes séquences sur la corne gauche, il eut du mal à trouver la bonne distance face à un novillo encasté. Une faena décousue où il se fit toucher souvent la muleta. Il fut un ton en dessous de son erale. Mort laborieuse en trois temps. 2 avis et silence.
 
Pierre Mailhan (Ecole taurine d' Arles, Rouge et or) dut faire face à un novillo plus compliqué que ses frères. Il réalisa un combat plein de volonté et de vaillance. Après un début de troisième tercio timoré, il prit la mesure de son adversaire. Sa faena alla a mas et il put enchaîner par de belles séries gauchères. Après un pinchazo, il logea une épée tendida suivi de deux coups de descabellos. 1 oreille.
 
Après la délibération du jury, Pierre Mailhan fut déclaré vainqueur du bolsin, suivi de Maxime Solera et d'El Azabache. La ganaderia Sainte Cécile a, quant à elle, été élue meilleur élevage du bolsin.
 
Alexandre Guglielmet