• 1

Alès-en-Cevennes (31/05/2014) : Paulita a hombros...

 

Photo : ElTico
Photo : ElTico
C'est à un véritable parcours du combattant qu'ont dut se livrer les aficionados qui avaient décidé de se rendre aux arènes du Temperas en ce samedi de Feria de l'Ascension à Alès... Barrières ; contrôles ; pattes blanches fouilles ; achat de tickets, quand c'était possible, dans un fourgon cerné par les forces de l'ordre...

Et malgré ce, malgré les restrictions Préfectorales, les arènes étaient remplies au trois quart au moment du paseo alors que les forces du désordre, elles qui s'annonçaient 5000 venues de toute l'Europe, se comptaient un petit millier à défiler dans les rues de la sous-Préfecture cévenole, dixit les médias locaux... La corrida qui ne devait pas avoir lieu s'est déroulée quasi-normalement... Les actions "surprises" qui devaient destabiliser l'organisation se sont résumées à quelques vociférations de quatre infiltrés, rapidement jugulés par la maréchaussée présente en nombre dans les arènes et puis... Et puis c'est tout. Pitoyable... A noter précisément l'efficacité des services de police et la grande dignité des spectateurs dans la plaza, qui sont restés stoïques, regardant même avec un petit sourire en coin les fauteurs de trouble se faire alpaguer et évacuer...
 
Côté toros une corrida de Yonnet superbement présentée mais globalement décevante par manque de force et de race, à l'exception notable du gladiateur "Ultimo", sorti en sixième position. Devant un tel adversaire, il faut beaucoup de technique et Camille Juan n'avait que son courage à proposer. Et quand on connaît un peu le bonhomme, on sait que ce n'est pas peu dire... Mais le manque de pratique du matador Nîmois s'est fait cruellement ressentir cet après-midi. On ne saurait lui en tenir grief... Agustin de Espartinas rata un peu le coche face au deuxième de l'envoi, face auquel il lui manqua de s'imposer. Quant à Paulita, il se montra le plus capable techniquement cet après-midi. Et en chef de lidia attentif, il ne quitta pas des yeux son compañero lors de l'angoissante faena de Camille Juan au dernier... Très torero...
 
Laurent Deloye ElTico 
 
 
 
La chronique d'Anthony Pagano :
 
Antonio Gaspar Galindo "Paulita" eut affaire à un premier toro au danger sourd, donnant des coups et distrait tout au long du combat.  Paulita ne baissa pas les bras face à ce toro rapidement orienté et à la charge courte. Le matador fut très honnête mais son opposant ne lui laissa aucune option. Silence après une mort en trois temps. Avec le quatrième qu'il salua par de belles véroniques et chicuelinas enchainées, Paulita se retrouva face à un adversaire juste de forces et à la charge décousue. Cependant, grâce à une bonne technique, il réussit à donner de bons passages sur la corne droite, montrant du courage face à un toro hésitant. Il coupa deux oreilles dont une généreuse après une épée entière en place.
 
Agustin de Espartinas lidia bien le second à la cape et entama la faena par doblones de bon gout après brindis au public. Le toro encasté, fixe et doté d'une bonne charge sur la corne droite, permit au Sévillan de donner de bons passages sur ce bord. Cependant, Agustin manqua d'autorité tout au long de la faena malgré une bonne technique, de l'engagement et du courage. Il salua après une lame entière très engagée. Il ne put rien faire face au distrait et orienté cinquième qui le laissa sans options. Silence après une mort en trois temps.
 
Camille Juan accueillit de belle manière son premier adversaire et brinda au public. Lors de la faena, Camille fut courageux et vaillant malgré un adversaire peu aidant et donna de bons gestes sur la corne droite. Il tua d'un tiers de lame et salua sous l'ovation du public. Il amena le dernier vers trois rencontres avec le picador , le toro montrant de la bravoure seulement sur la première. Le toro fut violent et encasté lors de la faena et le nîmois eu du mal à s'imposer; malgré sa technique et son courage, il  ne réussit pas à montrer toutes les qualités du toro. Son échec à la mort le priva de trophée. 
 
 
Fiche technique :
 
Quatre toros de la ganaderia "Hubert Yonnet" et deux de celle de "Françoise Yonnet" tous très bien présentés et armés. Aucun ne fut brave sous le fer, sauf le sixième , bravito . Tous furent exigeants et compliqués, tous manquaient de forces à différents degré mis à part le dernier, meilleur de lot.
 
Samedi 31 Mai 2014.
Entrée : 3/4 d'arène.
Temps : beau et chaud avec léger vent.
Durée de la course: 2h40.
Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol: 14.
 
A noter :
 
- Les trois matadors se présentaient à Alès.
- La ganaderia Yonnet faisait sa présentation à Alès en corrida.
- A l'issue du paseo, un hommage fut rendu à Hubert Yonnet.
- Le sixieme toro nommé "Ultimo" né en mars 2009 fut primé d'une vuelta al ruedo posthume.
- Le prix du meilleur matador de l'après midi fut attribué à Paulita.
- Le prix du meilleur picador de l'après midi fut remis à Gabin Réhabi.
 
 
 
Antonio Gaspar Galindo "Paulita" (Lilas et or) : Silence / 2 Oreilles.
Agustin Perez Garcia "Agustin de Espartinas" (Blanc et or) :Saluts / Silence.
Camille Juan (Noir avec parements or) : Saluts après 1 avis / Saluts après 2 avis.
 
Anthony Pagano