Captieux (01/06/2014) : Triomphe de Andres Roca Rey, sorti à hombros...

  • Imprimer

 

Photo : Romain Tastet
Photo : Romain Tastet
Le soleil est revenu et la chaleur avec, ça tombe bien, aujourd'hui rendez-vous était donné aux aficionados du sud-ouest, quelque peu en manque depuis la dernière course...Sous la pluie. 

En manque de toros, de triomphe, d'émotions. Bon, alors nous n'aurons pas été totalement comblés, mais voilà, le facteur toro est le plus important de la donne, et là...Il n'était pas au top .
 
Le premier de Rey manque de transmission, prend deux puyazos légers, tape plus qu'autre chose dans le peto. Malgré un quite de Clemente ovationné de olé, une sur-enchère de Rey de haute volée, le reste sera tiède. Le second de Rey a le même comportement au cheval, la faena manque de saveur, pourtant Rey est arrimé à sa cause... Trop de descabellos à cause d'un novillo qui garde la tête haute et la nuque fermée.
 
Clemente voit sortir un opposant un peu court de charge, se laissant faire au cheval, tape plus qu'il ne pousse. Au quite Clemente prend le novillo de plein fouet et se retrouve inanimé au sol... Il reprend le combat, le novillo est compliqué, il se fait attraper une nouvelle fois. Ce novillo n'est vraiment pas clair et arrêté. 3 épées. Son second novillo ressemble plus à un toro. Enfin on voit un tercio de pique digne de ce nom avec une rencontre pleine d'émotion, Diego Ochoa aux commandes, le toro pousse met les reins. OLE... Mais le tercio est changé...Pourquoi ????? Dieu seul le sait. Clemente commence sa faena tout seul, le public est occupé à regarder les planches tombées dans le callejon, que le novillo a délicatement enlevé deux secondes avant. Le novillo montre un peu plus de noblesse que les autres, humilie mais proteste. Plus de franchise dans sa charge. Clemente s'en sort très bien, car malgré tout rien n'est simple avec ce lot de novillos. 2 épées, pétition mais pas d'oreille.
 
Le premier opposant de Roca Rey est très armé, mais Andres aussi...déterminé le péruvien ! Au cheval le novillo surprend Molina à la première rencontre trasera. La seconde est digne d'école. Roca Rey banderille, novillo pas clair... Les choses ne coulent pas de source. Courage et aguante, Roca Rey s'impose. 1 épée. Oreille. Le second poussotte au cheval. Une faena encore méritoire pour roca Rey, qui démontre plus de domiño, d'intelligence dans la lidia. Un grand bravo à lui, car aujourd'hui c'était sa présentation en piquée, et après une épée entière et efficace, il coupera deux oreilles à son opposant.
 
Bravo à L'aficion venue nombreuse, la fiesta brava reste fidèle au poste, les gradins sont pleins, l 'ambiance est bonne, la solidarité est exemplaire ! 
 
 
Captieux , arènes pleines
17H novillada du "Tajo y la Reina" de Joselito
Pour
 
Fernando Rey (Espagne)  : applaudissements / silence
Clemente (France)     :  silence / applaudissements
Andres Roca Rey ( Peru)  : 1 oreille / 2 oreilles    (début en piquée)
 
Cavalerie Bonijol : 9 rencontres
 
Prix de la meilleure estocade attribué à Roca REY à son deuxième novillo
Prix de la meilleure cuadrilla à celle de Clemente
Prix du meilleur picador à diego Ochoa
 
Belle présentation du bétail, dans l'ensemble armé. Pour ce qui est du comportement, gros manque de transmission, de bravoure, quelques-uns pas très clairs dans leurs intentions.
 
 
Nathalie