Nîmes (07/06/2014 - tarde) : El Juli taille patron...

  • Imprimer

Photo : ElTico
Photo : ElTico

 Que le Juli sorte des arènes de Nîmes par la Porte des Consuls, une nouvelle fois, n'a rien d'étonnant en soi. Le madrilène domine la planête des toros depuis de si nombreuses années.

Mais bien que les triomphent s'enchaînent, les dernières saisons ont été un petit peu plus chahutées pour lui... Tomas... G10... G5... Ses deux faenas nîmoises du 7 juin 2014 feront partie de celles qui marquent. Celles dont on parlera encore dans des années... Aujourd'hui, El Juli s'est imposé en patron incontestable. Et quoi qu'en dise le résultat statistique, qui aurait du être encore plus éloquent sans quelques maladresses aux aciers, les images de sa domination insolente marqueront durablement nos rétines... Et que faire après ça... Sebastian Castella est à la recherche de ses sensations. Son retour rapide après son spectaculaire accrochage d'Osuna prouve son envie. Mais aujourd'hui, passer après El Juli avec qui plus est, les deux plus mauvais toros du lot relevait de la mission impossible. Quant à Roman, qui prenait son alternative en prestigieuse compagnie, il a su profiter des qualités du très bon Garcigrande qui ouvrait la course... Mais aussi du fait de passer devant le patron. L'Histoire retiendra que Roman a coupé les deux oreilles de son toro d'alternative, nommé "Fogoso" de la ganaderia Garcigrande.
 
Laurent Deloye ElTico
 
 
 
La chronique d'Anthony Pagano :
 
El Juli s'illustra en premier lieu au capote et entama par doblones une faena qui allait se révéler être d'une grande qualité. En effet le Madrilène donna une vraie leçon de technique  et de poder lors de cette faena ou il fut au dessus du toro qui manquait de moteur et de transmission. Le Juli réussit à donner l'envie de charger à son adversaire et l'amena dans sa muleta où il le voulait. Il pincha, ce qui le priva d'une deuxième oreille après une demie lame légèrement tombée. Face au quatrième qui fut mal piqué, Julian entama ses premières séries en citant le toro de loin. Celui-ci chargeait de loin avec envie, noblesse, et repétait. Juli mit ses qualités en avant et offrit une faena parfaitement orchestrée sur les deux cornes. Il donna les meilleurs moments sur la corne gauche et termina par Bernadinas. Il coupa deux oreilles, dont une généreuse, après deux pinchazos et entière trasera.
 
Le sort attribua à Sébastien Castella les deux plus mauvais toros du lot. Son premier, juste de force et à la charge indécise, n'accompagna pas le Francais dans son envie et sa détermination. Sébastien fit preuve d'une très bonne technique et réussit à donner de l'émotion lors de bons muletazos au cours desquels il put embarquer le toro avec lui. Applaudissements après pinchazo et entière tombée. Le cinquième, manso sous le fer, ne permit pas à Sébastien de donner un bon début de faena. Le toro se retrouva rapidement arrêté mais, là ou beaucoup auraient jeté l'éponge, Sébastien insista, avec le public comme soutien, et il put encore une fois montrer sa technique et tirer de beaux gestes. Il salua après une entière en place et descabello.
 
Roman accueillit son toro d'alternative par deux largas de rodillas et fut ensuite élégant capote en mains. Après la cérémonie d'alternative, il entama la faena par des statuaires. puis il s'entendit très rapidement avec son toro. Lors d'une faena bien construite à ce bicho doté d'une charge noble et possédant du moteur notamment sur la corne droite. Roman réussit à conquérir l'ensemble du public, terminant son trasteo par de belles poncinas et tuant d'une entière en place. Deux oreilles. Il brinda le dernier de l'après midi au public et malgré détermination et courage le toro l'empêcha de confirmer le triomphe. Le toro se révéla rapidement arrêté et collant, mettant parfois Roman en situation délicate. Silence après une mise à mort compliquée pour le jeune matador de toros.
 
 Anthony Pagano
 
 
Fiche technique :
 
Cinq toros de la ganaderia "Garcigrande" et un de celle de "Domingo Hernandez" (2eme) tous bien présentés et correctement armés. Tous furent épargné sous le fer.
 
Samedi 7 Juin 204. 18h00.
Entrée : No hay billetes
Temps : Beau et chaud.
Durée de la course : 2h30.
Rencontres avec la cavalerie de Philippe Heyral :12.
Poids des toros :503, 514, 507, 512, 527 et 542 kgs.
 
A noter :
 
- Le paseo dut être retardé de 10 minutes pour affluence de derniere minute.
- Roman se présentait à Nîmes et prenait son alternative à cette occasion face au toro nommé "Fogoso" de la ganaderia "Garcigrande" né en septembre 2009, portant le numéro 80 et pesant 503 kgs.
- Roman est sorti en triomphe par la porte des cuadrilles et El Juli par celle des consuls.
 
 
El Juli (Framboise et or) : 1 Oreille après 1 avis / 2 Oreilles.
Sébastien Castella (Corail et or) :Applaudissements / Silence après 1 avis.
Roman (Vert bouteille et or) : 2 Oreilles / Silence après 1 avis.