Vauvert (05/07/2014 - matinale) : El Rafi a hombros...

  • Imprimer

Photo : Jean-Luc Jouet
Photo : Jean-Luc Jouet

 Jesus Mejias accueillit son premier bercerro par véroniques et une très belle demi. El Rafi effectua un quite par tafalleras ;  la réponse de Jesus ne se fit pas attendre, il réalisa, quant à lui,un quite par crinolinas.

L'élève de l'école taurine de Madrid entama sa faena par cambio osé le long des planches. Son becerro se révéla très noble dans les plis de la muleta, ce qui permit à Jesus de donner sur les deux bords, une faena teintée de temple et de personnalité. Il termina son travail par des doblones allurés. Une demi épée paracheva son oeuvre. Oreille. Son deuxième becerro , plus faible que ses frères, obligea le torero madrilène à le lidier à mi hauteur, devant le laisser se reprendre entre chaque série. Malgré tout, il construisit un trasteo esthétique, terminant par une série dans le berceau des cornes de pur style ojedista. La mort en plusieurs temps le priva de récompense. Vuelta.
 
El Rafi fut le triomphateur de cette becerrada. Il brinda son premier bercerro au novillero sans picador Thomas Ubeda. Muleta en main, le Nîmois offrit une faena dans un style classique et faite de gestes de bonne facture, le point d'orgue étant une série de naturelles profondes les pieds joints. Il fut récompensé d'une oreille après une demi épée. Oreille. Son deuxième erale fut le meilleur de la matinée, El Rafi lui coupa les deux pavillons. Il ne passa pas à côté de ce becerro, bourré de noblesse et de transmission.
Citant son opposant de loin, il donna des séries vibrantes qui impactèrent les tendidos. Après un pinchazo, il logea un 2/3 de lame. 2 oreilles et vuelta au becerro. 
 
Après avoir invité le mayoral pour partager sa vuelta ,El Rafi sortit sur les épaules de la plaza vauverdoise.
 
Alexandre Guglielmet