Céret (12/07/2014): La seule oreille pour Fernando Robleño...

  • Imprimer

Photo : Anthony Pagano
Photo : Anthony Pagano

Pour cette corrida d'ouverture de la féria torista de Céret, c'est Fernando Robleño qui coupa la seule oreille lors d'une tarde où les toros ont globalement déçu. Le vent s'invita également à la fête ce qui compliqua quelque peu les choses.

Coté ambiance, mis à part un éternel mécontent, qui insulta les toreros à plusieurs reprises, le public accompagna bien les matadors du jour qui n'ont pas manqué d'envie et de courage.
 
Diego Urdiales lidia bien le premier au capote et l'amena vers trois rencontres mais le toro ne s'illustra que sur la première. Il brinda son combat au public, il débuta par doblones et se montra d'emblée bon lidiador. Malgré un toro laissant planer un danger permanent et dépourvu de transmission, Diego put donner de bons passages sur la corne droite. Le toro de plus en plus court de charge, le matador dut écourter la faena mais il put tout de même montrer un grand courage et une bonne technique. Silence après une mort en trois temps. Le second de son lot, se révéla rapidement faible et s'éteignant au fil des séries au cours d'une faena d'intensité décroissante. Diego donna les meilleurs passages sur la corne droite et tua d'une entière en place après deux pinchazos. Silence.
 
Fernando Robleño dut composer avec un premier adversaire faible dès le tiers de pique. Lors de la faena, le Madrilène fut gêné par le vent avec un toro dangereux et court de charge. Il montra technique, courage et engagement mais ne put construire de faena. Silence après entière tombée d'effet rapide. Il brinda son deuxième combat au ciel  et entama la faena au centre de la piste citant le toro de loin. Malgré un toro juste de force et qui avait tendance à fuir Fernando grâce à une bonne technique et de la détermination réussit à donner une faena de valeur et d'émotion. Il donna les meilleurs passages sur la corne droite et conclut d'une entière en place. Une oreille.
 
Camille Juan toucha le meilleur du lot sorti en troisième position. Le toro fut assez mal piqué sur trois rencontre peu appuyées. Lors de la faena le Nîmois ne manqua pas d'envie et de courage mais accusa des lacunes techniques qui lui valurent une voltereta sans conséquence. Cependant il donna de beaux gestes sur la corne droite mais ce toro à la charge franche, noble aurait permis  une issue meilleure à Camille, qui salua après une mort en trois temps. Le sixième fut remplacé après s'être brisé la corne gauche en tapant dans un burladero  et remplacé par un toro du même élevage. Camille fut mis à l'épreuve mais il ne baissa pas les bras. Le Français ne donna seulement de beaux gestes isolés et il échoua épée en mains.
 
 
Anthony Pagano
 
 
Fiche technique :
 
Six toros de la ganaderia "Adolfo Martin" et un sobrero du même fer en remplacement du sixième. Tous très bien présentés et d'armures superbes. Aucun des toros ne fut réellement brave sous le fer et un manque global de force et transmission fut constaté. Meilleur le troisième.
 
Samedi 12  Juillet 2014. 18h00.
Entrée : Plein.
Temps : Beau avec vent fort.
Durée de la course : 2h35.
 
Rencontres avec la cavalerie: 16.
 
Poids des toros : 510, 500, 490, 530, 510, 500 et 500 kgs.
 
A noter :
 
- Diego Urdiales et Camille Juan se présentaient dans les arènes de Céret.
- Le troisième toro, nommé "Monerias", portant le numéro 6, pesant 490 kgs et né en novembre 2008 a été ovationné à l'arrastre.
- Le prix au meilleur picador n'a pas été  attribué.
 
 
Diego Urdiales (Rose et or) : Silence après 1 avis / Silence après 1 avis.
Fernando Robleño (Rose et or surligné de noir) :Silence / 1 Oreille.
Camille Juan (Noir surligné de blanc) :Saluts après 1 avis / Silence.