Céret (13/07/2014) : Les "Vale Do Sorraia" déçoivent lors de la novillada...

  • Imprimer

 

Photo : Anthony Pagano
Photo : Anthony Pagano
En cette novillada matinale les novillos portugais ont déçu. De par leur comportement, ils ont donné du fil à retordre aux trois jeunes novilleros. Cette novillada s'est donnée sous un soleil de plomb et une impression générale d'ennui s'est faite ressentir tout au long de la course malgré l'envie des jeunes toreros en piste.

Cet élevage effectuait sa présentation en spectacle formel car auparavant les produits de cette ganaderia ne sont sortis qu'en corrida de rejon. 
 
Diego Fernandez donna de belles véroniques au capote et brinda son combat à son mozo de espada. Il débuta par doblones et derechazos mais le novillo se révéla très rapidement violent et se défendant sur place sur les deux cornes. Diego parvint à donner de bons détails à droite en fin de faena. Silence après une mort en trois temps. Le quatrième fut manso et ce dès la pique ou il ne montra que peu d'intérêt pour le cheval. Le novillo fut également désintéressé et violent lors de la faena malgré l'insistance du novillero qui ne put construire de faena. Diego Fernandez ne montra pas beaucoup d'engagement notamment lors de la mise à mort qui fut longue. Silence.
 
Roberto Blanco  se fit désarmer à plusieurs reprises par le deuxième du lot. Un novillo mansito, violent et peu franc. Roberto eut du mal à cerner le toro et ne trouva aucune réponse aux problèmes posés par son adversaire. Il échoua épée en main. Silence. Roberto dédia son deuxième combat au public et entama de belle manière sur la corne droite. Le novillo juste de force était toutefois doté d'une charge longue et franche. Roberto réussit à adoucir la charge du toro et donna les meilleurs passages de la matinée sur le coté droit ; le public ne l'accompagna pas dans son envie. Silence après une entière en place, d'effet long.
 
Vicente Soler n'a pu répéter son succès de l'année dernière dans ces mêmes arènes. Il salua son premier par de belles véroniques et banderilla lui même avec beaucoup de réussite et d'engagement. Il débuta la faena en citant le toro de loin mais celui ci se montra rapidement court de charge et violent dans la muleta de Vicente.  Avec courage et envie, le novillero ne put rien exprimer mis à part de bons gestes. Il tua d'une demie lame basse après trois pinchazos. Le novillo sorti en sixième position fut comme ses congénères, violent et peu franc, ne laissant aucune option à Vicente Soler qui put connecter avec le public lors d'un tiers de banderilles enjoué.  Manque global d'engagement du novillero qui tua en trois temps. Silence.
 
Anthony Pagano
 
 
 
Fiche technique :
 
Six novillos de la ganaderia "Vale do Sorraia" (Portugal), très bien présentés et armés. Aucun ne s'employa sous le fer et tous furent compliqués et violents à différents degrès lors du troisième tiers.
 
Dimanche 13  Juillet  2014. 11h00.
Entrée : Plein.
Temps : Beau et chaud.
Durée de la course : 2h30.
Rencontres avec la cavalerie: 19.
 
 
 
A noter :
 
- Avant le paséo, les critiques taurins de France ont remis à Vicente Soler le prix du meilleur novillero de l'année 2013.
- Diego Fernandez et Roberto Blanco se présentaient dans les arènes de Ceret.
 
 
 
Diego Fernandez (Bleu turquoise et or) : Silence / Silence après 1 avis.
Roberto Blanco (Vert bouteille et or) : Silence après 1 avis / Silence.
Vicente Soler (Rose et or) : Silence après 1 avis / Silence.