• 1

Bayonne (10/08/2014 - tarde) : de la légèreté au drame... Luque triomphe...

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour

En un instant, une corrida peut basculer. Celle de bayonne en est le parfait exemple, les trois premiers toros de Montalvo avaient laissé déjà 4 oreilles en route quand sortit Avisador le 4ème toro de l'après-midi. Fandiño déjà deux oreilles dans l'escarcelle, était-il trop confiant ? En tout cas il se fit cueillir dès la réception à la cape et resta inanimé sur le sol.
Branle bas de combat général et dans l'émotion on emporte le basque à l'infirmerie. Même s'il devait plus tard subir des examens radiologiques dans une clinique bayonnaise, Ivan reprit conscience et si les souvenirs de son premier combat avaient totalement disparu, le pire avait été évité. Et pourtant elle avait commencé sur un tempo allègre cette course.

Le 1er Montalvo avait permis à Fandiño de toréer en cadence après statuaires initiales. Sa noblesse avait suffisamment de piquant pour permettre une répétition de longues séries des deux bords. Grosse estocade rapidement concluante et le palco concède deux oreilles.
 
Daniel Luque dut combattre 3 adversaires. Très belle réception dans son corte personnel de Viajero par des véroniques mains basses. Après un démarrage tout en douceur parsemé de superbes détails, le natif de Gerena se montra très quieto et sans brusquer son toro, livra avec suavité sa faena. Hélas le Montalvo devint tardo et de moindre moral surtout sur la corne gauche et la faena perdit de sa fluidité. Très belles passes terminales et entière efficace. Oreille
Difficile de passer la rampe avec Avisador, l'ambiance n'étant guère positive après la cogida de Fandiño. De plus rapidement le toro devint circonspect. Saluts.
Quitapan, ses 590kgs et sa belle présentation soulevèrent une ovation à sa sortie. Sa charge n'était pas limpide mais pourtant Luque se montra concerné dès les premières lances de cape. Dans un style désordonné mais en puissance, le Montalvo mit à contribution Francisco Penã sur le cheval lors de leurs deux rencontres. Très motivé l'andalou donna des séries vibrantes de derechazos et sut passer outre une corne gauche moins évidente. Un final par trincherazos extras précéda une estocade fulminante. Deux oreilles de poids pour Luque très a gusto tout au long de l'après-midi et vuelta pour le toro rédamée par une majorité du public. Lors de son tour de piste le mayoral de Montalvo vint se joindre au torero.
 
Joselito Adame coupa lui aussi son oreille après son premier combat qui valut surtout par ses doblones introductifs lors de la faena. Le mexicain par la suite restera sur les bordures et me semble t'il en deçà des possibilités du toro dont la charge provoquait une certaine émotion. Oreille après entière.
Son combat avec Cinico fut d'une autre envergure, ce dernier présentant un danger sourd permanent. Après avoir tourné un moment autour du problème, Adame réussit à bien guider son Montalvo malgré un coup de tête permanent révélateur de sa vraie nature. Deux mauvais coups d'épée en guise de conclusion. Le public invitait néanmoins l'aztèuqe à faire un tour de piste.
 
Luque avec classe se contenta de sortir à pied de la plaza par respect pour son compañero Fandiño toujours à l'infirmerie sous une très grosse ovation aux cris de to-re-ro, to-re-ro.
 
 
Bayonne 2/3 d'arène
6 Montalvo (vuelta posthume à Quitapan sorti en 6ème position)
 
Iván Fandiño : 2 oreilles - blessure
Daniel Luque : oreille-saluts-2 oreilles 
Joselito Adame : oreille- vuelta
 
 
Philippe Latour