• 1

Maubourguet (23/08/2014) : la novillada non piquée perturbée par une opération commando violente des antis....

 

Photo : Christian Sirvins
Photo : Christian Sirvins
Maubourguet Toros est un de ces clubs d’aficionados qui se battent pour organiser un non piqué chaque année. D’habitude l’ambiance y est champêtre et très sympathique et les danseuses flamencas très jolies. Mais ce samedi, on sentait organisateurs et forces de l’ordre très tendus.

Des groupes d’antis ont été repérés autour des arènes .Certains sont identifiés au guichet ou sur les gradins avant le paséo. Ils sont interdits d’accès ou expulsés dans le calme. A l’issue du paseo une quarantaine d’individus sautent en piste avec des fumigènes. Parmi eux des naïfs, facilement maîtrisables et des pro (dont des anglais) des manifestations violentes. Ils seront évacués, comme ceux enchaînés sur les gradins avec efficacité et rigueur par les CRS présents. La présence de fumigènes ,d’armes de seconde catégorie (bombes lacrymogènes) et de chaines sur les gradins malgré des fouilles très minutieuses montrent que le coup était prémédité ,le matériel amené sur place la veille et caché autour des arènes. Quelques aficionados seront blessés ou incommodés par les fumigènes et lacrymos Un des antis , très maladroit ,rate son saut depuis les étagères et se blesse gravement . Il sera pris en charge et soigné par des secouristes et médecins aficionados présents (et oui). Les antis seront tenus à l’écart des arènes A la fin de la novillada, les antis locaux, planqués lors cela chauffait en piste, viendront provoquer les spectateurs sur le trajet des arènes vers les parkings.

On vient d’assister au remake des incidents de 2013 à Rion en plus violents de la part des antis, mais globalement mieux maîtrisés La novillada commence avec 50 minutes de retard et ira au bout.

Les 6 erales de la ganaderia du Lartet, de présentation adaptée à ce type de course, ont posé des difficultés aux trois novilleros. Ils étaient soit faibles soit avec un genio compliqué à gérer pour des débutants. Les toreros n’ont pas baissé les bras et ont réussi par moment à se mettre en évidence soit à la cape, avec une certaine competencia lors des quites ou à la muleta. Les deux sud américains ont banderillé, tercio dominé par Jesus Enrique Colombo Les trois novilleros ont tous tué rapidement.

Leo Valadez, récent triomphateur à Dax, a du être surpris par la froideur du public qui ne soutient pas les novilleros pendant les faenas. Il n’a pas pu tirer grand-chose du très faible premier. Mais, il obtient un trophée grâce à une estocade très rapide d’effet. Au quatrième, il va réaliser un peu dans l’indifférence de très belles séries de naturelles et de derechazos .Le toro qui était jusque là noble, brusquement perd le morale et prend querencia aux tablas. L’estocade est très approximative et le public reste de marbre.

Andy Younès a lui aussi un premier opposant faible qu’il va toréer à mi hauteur Le toro ne transmet pas et la faena s’enlise dans la monotonie et l’approximation. En fin de faena, il se produit un déclic et les dernières séries, épée de vérité en main, sont d’excellente facture et relève le niveau de la prestation du jeune arlésien. Il tue vite et bien et coupe une oreille Même scénario au cinquième, il faut attendre les dernières passes pour voir Andy à son niveau habituel. Un grand coup d’épée et il obtient une deuxième oreille.

La découverte du jour a été le colombien Jesus Enrique Colombo. C’est un banderillero athlétique et très efficace. Il touchera en troisième position, le meilleur novillo du lot. Même s’il a encore des défauts de placement ,le sud américain a réalisé de bonnes séries des deux mains .Le Lartet se décomposant ,la fin de faena sera plus décousue mais conclue par une superbe estocade ,engagée ,bien placée et très efficace . Jesus Enrique est récompensé de deux trophées. Ce sera plus compliqué face au dernier sans charge, ni transmission qu’il tuera d’une demie en place.

A l’issue de la course l’ensemble des prix mis en jeu est partagé entre les toreros.

Le maire interviendra pour demander aux spectateurs de ne pas répondre à d’éventuelles provocations. Encore bravo et merci à tous ceux ,et en particulier les familles ,qui sont restés sur les gradins jusqu’à la fin de la course. Si certaines personnes présentes souhaitent porter plainte contre les antis, je les invite à prendre contact avec le club taurin Maubourguet Toros (lien sur leur site internet) ou à se rendre à la gendarmerie de Maubourguet. Les instigateurs de cette action terroriste doivent être poursuivis et condamnés.

 

Fiche technique

6 erales du Lartet pour

Leo Valadez (une oreille ,silence)

Andy Younès (une oreille, une oreille)

Jesus Enrique Colombo (deux oreilles ,silence)

 

Soirée fraiche (au sens météorologique bien sûr)

difficile d’évaluer avec tous ces incidents le taux de remplissage des gradins.

 

Thierry Reboul

 

Voir le reportage photographique : Christian Sirvins