• 1

Saint-Perdon (31/08/2014) : Triomphe de Louis Husson...

 

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour
Le prix du meilleur novillo est resté désert, car le jury a hésité entre le Pedraza de Yeltes et l'Astarac de Jean Louis Daré (qui obtient une vuelta posthume à l'issue du combat).

Vuelta, qui même si trois personnes n'étaient pas d'accord, était amplement méritée, étant donnée la bravoure de l'exemplaire envoyé par Daré, très impressionnant au cheval lors d'un tiers de pique à couper le souffle de puissance. Bravo à la présidence pour avoir octroyé cette vuelta. Novillada concours est quand même avant tout synonyme de tiers de pique, et c'est de très loin ce novillo qui a été le plus impressionnant aujourd'hui, et certainement de la saison.
 
En premier sorti un Palha très joliment présenté. Les olés raisonnent dans le capote de Garrido. Pique trasera, le novillo viendra par devant au cheval deux fois, et  à la troisième rencontre il viendra derrière. Pas commode à piquer. Il essaiera de faire le tour du cheval, bon réflexe du piquero.
Début très technique à la muleta, Garrido est plus que jamais puesto, confirme sa bonne saison. Novillo pas évident, bouche fermée avec du moteur, se retourne vite comme un félin. Une entière, descabellosssss.
 
En second sort un Castillo de Huebra, grassouillet avec du volume, qui ne se fixe pas au capote d'Alejandro Marcos. Bernal à cheval, difficile de mettre en suerte, bons puyazos, 3 rencontres, finit par sortir suelto, ovation à Bernal.
Très bons gestes dans la muleta de Marcos. Animal noble mais arrêté qui finit par accrocher Marcos. 2/3 d'épée efficace.
 
En trois sort le Valdellan, très fin, long, ne remate pas de salida. Louis Husson finit par l'intéresser et livre une bonne série au capote.
Bertoli obligé de piquer à la porte dès qu'il rentre, une fois arrivé à sa place le novillo viendra trois fois de plus, en tardant beaucoup à chaque fois, et en sortant suelto la plupart du temps. Nicolas Bertoli applaudi à sa sortie.
Beaucoup de genio dans cet exemplaire, Louis garde son sang froid et son rythme muleta en main. Enfin la musique de la peña al violin joue, toujours aussi délicieusement bien, bien plus délicate que l'adversaire de Louis Husson, brusque, vif, nerveux, protestant en permanence. Louis, sa technique toujours en progression et sa plastique torera ravissent les gradins. 1 épée jusqu'à la garde ultra efficace. une oreille.
 
En quatrième sort le Pedraza de Yeltes, typé plus toro que novillo. Très bon dans le capote de Garrido . 1 puyazo trasero, pousse et reste dans le peto un bon moment. Seconde rencontre avec force également, sous cutanée, difficile à mettre en suerte pour la troisième rencontre. Vient de loin avec force, le picador, Aïtor Sanchez est applaudi. Cet exemplaire sera très noble, humilie et régale Garrido, le public et l'éleveur très certainement. La musique joue et Garrido se fait attraper très violemment. Il retournera au combat valeureusement même s'il montre des signes de gêne évidente au niveau de la mâchoire et de l'équilibre, plutôt précaire. Il réussit à livrer de jolies séries, la faena est longuette et un avis tombe. Le novillo montrera de la mansedumbre à la fin du combat. Demi lame et descabellosssss, et retour à l'infirmerie puis départ à l'hôpital pour Garrido.
 
En cinquième  sort un Hermanos Sanchez Herrero, présenté comme un toro. Tête haute, court sur pattes et avec beaucoup de coffre. Il attrape salement Marcos au capote, lui infligeant sa corne au cou. Panique et moment de flottement, finalement Husson entre en piste pour lidier. Novillo bien piqué par Gabin trois fois, il sera applaudi. Marcos revient courageusement en piste. Pas facile à la muleta, coupe beaucoup, se retourne, passe au pas, freine jusqu'à s'arrêter. Marcos a beaucoup de mérite. Un pinchazo, une entière qui finit par ressortir. Difficile à descabeller cet exemplaire qui garde sa tête haute et la nuque fermée.
 
En sixième sort l'Astarac, très beau novillo, rond et musclé, bas et bien fait. Ne remate pas mais offre une jolie série dans le capote de Louis Husson, qui va le mettre très bien en suerte au cheval, "L 'unique", monté par Gabin. Il se fera soulever à la première rencontre, très puissante. La seconde rencontre du novillo de l'Astarac sera spectaculaire, il fera voler le cheval avec une aisance hallucinante. Dernière rencontre toujours avec puissance, ovation à Gabin, partagée par le cheval sans doute qui n'aura pas démérité. Salut du piquero en piste.
Voilà l'exemplaire de bravoure de l'après midi, même s'il se réserve un peu par moment. Les banderilleros Gomez et El Santo saluent en piste après un remarquable tiers de banderilles.
Louis se fera attraper sèchement mais retournera au combat. Ce novillo très listo demandera beaucoup de technique, Husson s'arrime. Bouche fermée tout le long du combat, encore du moteur, le novillo humilie à mi hauteur. La musique joue, une épée entière et une oreille. Vuelta au novillo, malgré des mules d'arrastre bien récalcitrantes.
Louis husson ne voudra pas sortir à hombros, par respect à ses deux compagnons emmenés à l'infirmerie et à l'hôpital pour Garrido.
 
Encore un grand bravo à l 'organisation de St Perdon, nous avons eu droit à une tarde de toros très intéressante en tout point, des encastes différents, du bétail très beau, et des novilleros gladiateurs... Arriver en fin de saison pour avoir droit à ce genre de spectacle fait finalement chaud à nos coeurs d'aficionados. Merci à tout les acteurs de la journée !
 
St Perdon 
17H30 Novillada concours de ganadérias
Très bonne entrée
Jose Garrido : 1 avis applaudissements / 2 avis Ovacion blessure
Alejandro Marcos : Salut applaudissements / 1 avis Ovacion blessure
Louis Husson : 1 avis Une oreille / 1 oreille blessure
 
Cavalerie Philippe Heyral, 17 rencontres
 
Nathalie