• 1

Le torero des toreros n'est plus...

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Le corps sans vie de Jose Maria Dols Abellan, dit Jose Maria Manzanares, a été retrouvé ce matin dans sa finca de Caceres (Estrémadure). La cause du décès n'a semble-
t-il pas encore été dévoilée.
Il avait 61 ans et avait été, entre 1971 année de son alternative et 2006, l'un des personnages les plus importants de l'histoire de la tauromachie. 
Le dernier souvenir taurin que je garde de cette immense figura est un mano a mano improbable lors d'une corrida mixte, à Palavas-les-Flots. Ce 7 août 2005, Jose Maria Manzanares alternait avec un jeune espoir qui peinait à marcher sur les traces de son calife de père, dans les arènes qui portent justement le nom de celui-ci, Julio Benitez. Les toros d'Alcurrucén, de peu de fond et de force avaient plombé l'après-midi. Mais au dernier qu'il combattit, il y eut cette naturelle... "surnaturelle" et l'impression que l'après-midi était finalement payée. 
De cette classe et ce charisme, Jose Maria Manzanares en débordait toujours lorsque le public de Nîmes lui offrit une ovation unanime le samedi 11 juin 2011. Jose Maria Manzanares hijo venait de lui offrir la mort de son second toro, auquel il allait couper la queue, sous le regard de Manuel, son autre fils rejoneador. Pressé par la foule, Manzanares père s'avança vers le centre de la piste et salua, tel le torero devant les toreros...
 
Laurent Deloye ElTico