Dimanche 16 Novembre à 10h45, Signes du Toro sera consacrée au matador Fernando Robleño...

  • Imprimer

Photo : Anthony Pagano - Céret 2014
Photo : Anthony Pagano - Céret 2014
Fernando Robleño court aux portes de Madrid où ce marathonien s’entraîne chaque matin, il court après les contrats, une saison derrière l’autre face aux toros des ganaderias les plus difficiles : portrait de Fernando, un bout de choux, un grand matador.
 
Retour sur la corrida Goyesque d’Arles au cours de laquelle Juan Bautista, prophète en son pays triompha en solo. Nos équipes ont suivi nuit et jour la préparation de ce gigantesque et somptueux décor d’un jour, réalisé par un cartel d’artistes : le peintre Claude Viallat, le couturier Christian Lacroix et l’architecte Rudy Ricciotti.
 
Signes du Toro rendra hommage au maestro José Mari Manzanares père, disparu le mardi 28 octobre dernier.
 
(communiqué)