• 1

José Cutiño, invité du Club Taurin de Paris...

Photo : DR
Photo : DR
Comme il a été rappelé lors de notre dernière réunion, la saison 2014 a été marquée par des conflits mettant en cause, à tort ou à raison, les « empresas » espagnoles (c’est-à-dire les entreprises privées qui gèrent les grandes arènes).

Celles-ci n’ont en général pas bonne presse. Soupçonnées de vouloir toujours se remplir les poches à court terme au détriment des toreros, des éleveurs et… du public, elles sont accusées aujourd’hui de se faire passer pour des victimes, en partant en guerre contre les conditions d’adjudication et la désaffection… du public.  Il était temps de passer la parole à la défense, ou du moins à un point de vue libre et dégagé de toutes ces polémiques. De temps en temps, en effet, un nouveau venu dans la profession, imaginatif et indépendant, en bouscule les préjugés et est capable de faire venir ou revenir… le public. C’est le cas de José Cutiño, l’« inventeur » de cette féria d’Olivenza qui focalise désormais l’attention en début de saison, le rénovateur des férias de Badajoz, de Malaga et de Zaragoza (en association avec Simon Casas). Il nous éclairera sur tout ce que nous avons toujours voulu savoir sur le « marché » taurin sans oser le demander : comment ça fonctionne, qui décide quoi, qui impose qui, quoi, et comment, etc. 
 
Nous vous invitons donc à cette passionnante rencontre avec José Cutiño, gestionnaire des arènes de Olivenza, Badajoz, Malaga et Zaragoza, le jeudi 27 novembre 2014 à partir de 20h00, au Grand salon « Spindler » du restaurant « Chez Jenny » 39, Boulevard du Temple Paris (3e), M° République 
 
Participation aux frais, comprenant la soirée, précédée d’un apéritif et suivie du dîner, boissons incluses : membres du Club : 30€, jeunes jusqu’à 25 ans (à jour): 15€, hôtes de passage : 40€. Vous pourrez à cette occasion vous mettre à jour de votre cotisation annuelle ou adhérer au Club. Rappel du montant des cotisations : individuels : 60€, couples : 90€, jeunes : 20€.
 
Afin de faciliter l’accueil, il est impératif de s’inscrire par mail en répondant à ce courriel, ou à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
 
 
(communiqué)