• 1

"Teruel", le 9 décembre à Paris...

Photo : DR
Photo : DR
Après l’avoir proposé avec succès en France et à l’étranger, la compagnie helvétique Interface présente à Paris le spectacle intitulé Teruel qui, durant une heure, associe danse, musique, théâtre et vidéo pour faire vivre une approche originale de cette rencontre singulière entre torero et taureau qui est au cœur de la corrida.
Elle propose d’organiser le mardi 9 décembre 2014 une représentation plus particulièrement dédiée aux membres des différents cercles et clubs taurins parisiens.
A partir d’extraits du poème de Pierre Imhasly Rhône Saga, ce spectacle vivant, construit par André Pignat s’attache à faire ressentir les jeux d’oppositions complémentaires entre affrontement et séduction, violence et harmonie, illusion et sincérité, amour et haine, affirmation de la vie et risque de la mort qui confèrent au toreo ses valeurs et dimensions éthiques et esthétiques et dont la passion amoureuse entre l’homme et la femme, exprimée par le jeu des corps entre affrontements, frôlements et esquives, constitue une allégorie privilégiée.
L’originalité et la puissance émotionnelle de ce spectacle lui a valu, outre nombre de critiques très positives, de recevoir le prix du public du festival off d’Avignon en 2014.
Bien que mis en scène sur le sable progressivement répandu d’une piste encadrée par deux burladeros écrans, Teruel n’est ni un spectacle taurin ni un plaidoyer dans le faux débat « pour ou contre la corrida » ; il s’agit d’une création plastique et symbolique qui parle à tous et qui conduit tout aficionado, qui a la chance d’y assister, à se laisser surprendre par une réflexion personnelle sur les dimensions de sa passion taurine singulière qui s’est trouvée sollicitée et touchée par le spectacle.
 
Le spectacle est présenté au 
Théâtre Laboratoire Elisabeth Czerczuk
20 rue Marsoulan, Paris XIIème
(à 5 minutes de la Nation)
Entrée : 18 euros
Début de spectacle à 21 h 30
 
La représentation du mardi 9 décembre, dédiée en priorité aux membres des entités taurines parisiennes, sera précédée à partir de 20 h 30 d’un accueil apéritif et suivie d’un débat avec le metteur en scène qui pourra présenter la genèse du spectacle à travers la découverte de la corrida à l’occasion de la feria de pentecôte nîmoise de 2003 et répondre, avec les artistes, aux questions des spectateurs.
Nous vous invitons à participer à cette soirée et, pour des raisons d’organisation nous vous remercions de vous inscrire par mail en répondant à ce courriel avant le 2 décembre ou à une des adresses suivantes : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , la Querencia assurant une publicité pour le spectacle auprès de ses membres.
 
(communiqué)