• 1

Magescq (15/02/2015) : Triomphes sur toute la ligne !...

Photo : Christian Sirvins
Photo : Christian Sirvins
Première Journée taurine de la temporada dans le Sud Ouest. La matinée qui s'annonçait pluvieuse et fraîche fut douillette dans les arènes chauffées de Magescq, et ensoleillée avec le tentadero de 6 vaches de Marton devant lesquelles passèrent Joselito, El Fundi, EL Bote et les élèves de Richard Milian de l 'école Adour Aficion. 

Rien que ça...
Pour résumer (car je ne peux vous cacher que 6 vaches à tienter c'est un peu ...long), Joselito fut...splendide, magnifique, merveilleux (à sa deuxième vache l'orchestre jouait avec délices l'hymne à l'amour, ce qui décrocha son sourire légendaire). El Fundi fut à gusto avec la première, élégant, racé, technique, classieux... Du bonheur. El Bote nous fit perdre les papiers avec cette main, ce poignet si doux... Alors que physiquement diminué, il a montré en quelques passes un univers de délicatesse et de profondeur insoupçonnés à la becerra. 
Fortes des leçons des Grands de ce jour, les vaches furent torées par la suite par les élèves du Maestro Richard Milian, Baptiste Cissé, Dorian Canton, Clément Argous, Persillon. Un élève de l'école de Madrid était également de la partie, Jesus  Mejias. Un grand bravo aux maestros de jouer le jeu, et surtout aux jeunes pousses bien décidées qui ont suivi !
 
Le repas traditionnel dans les arènes fut partagé humblement par les toreros du jour. Après une garbure conviviale, toute l'équipe organisatrice devait déménager le ruedo de ces tables pour accueillir la novillada... Bravo aux bénévoles.
 
16H30 Novillada non piquée du Tajo y La Reina (Joselito)
Arènes pleines
Leo Valadez   : silence 1 avis / 2 oreilles  vuelta du novillo
Adrien Salenc : 1 oreille / 1 oreille
Angel Tellez  : salut  1 avis / 2 oreilles
 
Sortie en triomphe des trois novilleros.
 
Dans l'ensemble des novillos avec du gaz, bien présentés tirant à "gros" pour une non piquée.  Certains nobles, d'autres mal intentionnés ne laissant pas droit à l'erreur. Une pointe de faiblesse ou sol trop dur et glissant?..
 
Leo Valadez fut très inspiré, magnifique au capote. Banderille avec alegria, hélas descabellossssss au premier. A son second ce fut maintenant ou jamais, il prit l'option du triomphe. Ovationné au capote, ovationné aux banderilles (quiebro osé) les poses furent plus ajustées, le novillo faible mais bon, une tauromachie pleine de couleur, poderosa et récital complet achevé par une entière efficace. Oreilles et vuelta du bicho.
 
Adrien Salenc fut pour moi la révélation de cette journée. Très puesto, banderille avec courage et brio (quiebros absolument magnifiques qui inspirèrent la réplique Valadez), brindis aux maestros du matin, inspiration à la muleta, c'est technique et artistique et ça ne laisse pas de place au doute. Comme on dit par ici, "il ne fait pas rire" ce garçon. A son second, après le triomphe de son compagnon de cartel, sa détermination est encore plus palpable, il l 'invitera à banderiller. Sa technique le sauvera d'un novillo compliqué aux intentions pas catholiques, qui se retourne violemment comme un chat, protestant dans la muleta. Une épée entière mais tardive dans l'effet, une oreille de justesse (le président a eu du mal à la lâcher) alors qu'amplement méritée.
 
Angel Tellez fut plus fade que ses collègues, moins technique, plus "vert". Il fut plus inspiré à son second opposant où il trouva la grâce pieds joints au centre du ruedo. 2 oreilles généreuses cette fois ci. Et heureusement le président ne cédera pas à une demande totalement utopique de vuelta au novillo... Car si ma mémoire est bonne, l 'année dernière, il aurait du être accordé dans ce cas au moins trois vueltas al ruedo aux novillos français qui foulèrent le sol de ces même arènes... Alors ne soyons pas plus généreux avec les étrangers, (tout respect gardé  au maestro , etc etc ), qu'avec nos propres toros... Ce serait très injuste et totalement déplacé.
 
Pleins de jolies choses à Magescq aujourd'hui, les absents auront eu tort. L'ambiance était bonne, le soleil a finalement été de la partie, dans le ciel et dans les coeurs. Saluons le travail de tous ces bénévoles, car sans eux nous ne pourrions passer d'aussi belles journées taurines ! Et une entrée au tarif abordable, c 'est très appréciable aussi...
 
Prochain rendez vous taurin, c'est Arzacq. N'oublions pas les petites arènes... Elles luttent chaque années pour faire vivre notre passion .
 
Nathalie.