Alès-en-Cévennes (17/05/2015 - matinale) : l'oreille du courage pour Manolo Vanegas...

  • Imprimer
@ElTico
@ElTico
Il s'en est fallu de peu pour que le jeune Manolo Vanegas ouvre la Puerta Grande des arènes du Tempéras... D'une Présidence en fait puisque les 
spectateurs, eux, étaient tombés d'accord...
Ce vénézuélien ne manque ni de détermination, ni de coeur. Si on n'encourage pas les jeunes qui font ainsi l'effort avec autant d'abnégation dans des plazas de la catégorie de celle-ci, où le fera-t-on ? 
Les novillos de Luc et Marc Jalabert (un de Laget), superbement présentés, ont donné du jeu en général. L'encasté troisième a été primé d'une vuelta al ruedo posthume après une faena volontaire qui valut une oreille, et une seule, à Manolo Vanegas, au son du pasodoble "Juan Bautista". Toute une histoire... de famille. 
 
Laurent Deloye ElTico
 
La chronique d'Alexandre Guglielmet : 
Le castaño dévolu à Manolo Vanegas fut applaudi dès sa sortie en piste. Il l'emmena par des véroniques allurées au centre du ruedo. Le novillo se fit remarquer au tercio de pique, faisant chuter Gabin Rehabi, le prenant par surprise lorsque celui ci donnait une vuelta à sa monture et renversa ensuite le groupe équestre sur une autre rencontre. Le vénézuélien posa les palos avec brio et efficacité. A la muleta, Manolo se montra volontaire face à ce novillo violent, qui gardait la tête haute dans le leurre. L'ensemble de son travail fut quelque peu décousu, se faisant souvent toucher la muleta. Le novillero termina sa faena par des manoletinas engagées, avant de loger une entière tendida très à l'arrière. Salut après 1 avis.
Face au troisième de la matinée, un novillo brave sous le fer et qui donna du jeu à l'ultime tercio, Manolo s'arrima, montrant énormément d'envie et d'abnégation. Au cours de sa faena, lors de laquelle il subit deux volteretas, il sut tirer de valeureux derachazos à son opposant, connectant ainsi avec les tendidos. Il paracheva son labeur d'une entière en place. 1 Oreille et Vuelta al ruedo au novillo.
 
Louis Husson accueillit un novillo qui montra des signes de faiblesse dès les premiers capotazos. Après un brindis à son compagnon de cartel, son adversaire se révéla sans moteur ni charge. Le français n'eut guère d'options et ne put briller devant le peu de qualités de son opposant. Mort en plusieurs temps. Silence.
Le novillo marqué du fer de Laget, qui sortit quatrième, perdit les mains à plusieurs reprises au cours des deux premiers tiers, déclenchant de vives contestations sur les gradins. Appliqué lors du dernier tercio, toréant en douceur, Louis laissa le temps à son novillo de se reprendre entre chaque série. Malgré cela, sa faena ne put jamais réellement prendre son envol, la faute au manque de moteur de son opposant. Mort au second envoi. Silence.
 
 
Arènes du Temperas à Alès (30)
1/4 d'arènes
Beau temps mais vent gênant parfois la lidia
1h20
3 novillos de Luc et Marc Jalabert et 1 novillo de Laget 
7 rencontres avec la cavalerie d' Alain Bonijol
Manolo Vanegas : Salut après 1 Avis / Oreille
Louis Husson : Silence/ Silence 
Le novillo marqué du fer des frères Jalabert, portant  le numéro 129 , né en Novembre 2011, fût primé d' une vuelta al ruedo.
Alexandre Guglielmet