• 1

Nîmes (22/05/2015) : El Juli a hombros...

@ElTico
@ElTico
Beaucoup, beaucoup de monde sur les gradins pour ce mano a mano d'ouverture de la Feria de Pentecôte, qui s'est certes terminé sur un triomphe du Juli mais aussi une légère impression de rendez-vous manqué...

Le vent a considérablement gêné les toreros, surtout en début de course et les toros ont manqué de présence et de transmission. Malgré-ce, on a pu admirer quelques belles séries de Morante de la Puebla et El Juli s'est montré toujours aussi puissant et dominateur... Dommage que ses estocades...
Un triomphe par la petite porte alors qu'on attendait la Grande... Mais la Feria est bel et bien lancée et elle nous réserve, sans nul doute, quelques belles émotions d'ici lundi.

Et si le vent pouvait être aficionado...

Laurent Deloye ElTico

 


La chronique d'Anthony Pagano :

Morante de la Puebla ne voulut pas voir son premier toro juste de forces ; certainement gêné par le vent, il ne montra aucun engagement y compris au moment de la mise à mort. Face au troisième, Morante donna un beau quite par véroniques. Après un bon début à la muleta, le Sévillan fut accompagné par "Le concerto de Aranjuez" bien interprété par l'orchestre Chicuelo II. Morante toréa avec inspiration, relâchement et temple, mais le toro manqua de transmission et s’éteignit peu à peu. Il donna également de très bonnes naturelles. Une oreille après entière en place. Il salua le cinquième par une larga debout et de bonnes véroniques enchaînées avec des chicuelinas. Jeremy Banti donna un quite par véroniques après deux piques sans histoires. Il brinda au public et débuta par statuaires accoudé aux planches. Malgré un toro juste de forces et sans transmission Morante réussit à composer des muletazos inspirés, longs et profonds sur la corne droite, exploitant le fond de bravoure du toro. Il salua après une mort en trois temps.

Julian Lopez "El Juli" donna de belles véroniques face à son premier opposant montrant peu d’intérêt pour le capote, et juste de forces sous le fer. Il brinda au public et débuta par doblones. Ensuite il toréa au centre du ruedo avec temple et relâchement. Toro noble et chargeant de loin mais cependant manquant de force, auquel le madrilène donna de bonnes séries droitières faites de muletazos longs et profonds. Le Juli fut dominateur et tua de 2/3 de lame en arrière et coupa une oreille. Il hérita d'un toro à la charge désordonnée et juste de forces en quatrième position. El Juli eut du mal à imposer un rythme et la faena manqua de transmission. Il fit un bel effort et grâce à sa grande technique, réussit à donner de bons gestes à droite. Silence après une mort en deux temps. Il débuta par doblones sa faena face au dernier de l'envoi. El Juli entama chaque série en citant le toro de loin. Celui ci répondait et Julian réussit à faire oublier ses défauts et ressortir sa noblesse. Le matador fut bon technicien et dominateur et coupa une oreille après une entière en place au deuxième envoi.

Anthony Pagano


Fiche technique :
Vendredi 22 Mai 2015.18h00.
Entrée : Plein.
Temps : Beau et vent.
Durée de la course : 2h40.
Cinq toros de la ganaderia "Garcigrande" et un de celle de "Domingo Hernandez" (4eme), justes de présentation et d'armures. Aucune bravoure sous le fer et tous manquant de
transmission et justes de forces.
Poids des toros : 495, 486, 492, 494, 479 et 491 kgs.

A noter :
- Le paséo fut retardé de 15 minutes pour cause d'affluence et du plan vigipirate.
- Une minute de silence fut observée a l'issue du paseo en hommage à José Maria Manzanares.
- Les deux matadors saluèrent sous une ovation avant la sortie du premier toro.
- El Juli est sorti en triomphe par la porte des cuadrillas.



Morante de la Puebla (Framboise et or): Silence / 1 Oreille après 1 avis / Salut après 1 avis.
El Juli (Bleu gris et or): 1 Oreille après 1 avis / Silence après 1 avis / 1 Oreille après 1 avis.

 


Voir le reportage photographique : ElTico

 

Voir la vidéo chez nos amis de Feria.tv :