Nîmes (19/05/2013 - matinale) : Juan Leal par la porte des Consuls pour son alternative

  • Imprimer

Photo : Daniel Chicot
Photo : Daniel Chicot
Juan Leal est devenu le 54ème matador de toros français des mains de Sebastian Castella ce dimanche 19 mai 2013 dans les arènes de Nîmes. L'histoire retiendra de plus que le nouvel impétrant a ouvert la Porte des Consuls à l'issue d'une corrida décevante du point de vue du bétail, qui provenait pourtant de trois élevages différents, le jeune arlésien faisant preuve pour l'occasion d'une fermeté et d'une décision impressionnantes.

 

Le lot composé d'exemplaires de Núñez del Cuvillo  ; Alcurrucén  et Garcigrande, hétérogène de présentation s'est révélé faible dans l'ensemble, compliqué pour les deux Alcurrucén  , le meilleur pour le toreo étant le dernier de Garcigrande. Toutes les faenas se sont rapidement transformées en combats rapprochés, prise de risque maximum et muletas accrochées pour tirer quelques passes à des toros bien vite arrêtés. Dans ce compartiment du jeu, le jeune matador s'est montré à son avantage, faisant étalage d'une étonnante maturité alliée à un courage à toute épreuve.

Sous un soleil parfois voilé, mais l'impression de beau temps prédominant, la Présidence a octroyé une oreille du toro d'Alternative (n°219 portant le nom d'Andadosa, 512 kgs de Núñez del Cuvillo ) à Juan Leal, avant que Sebastian Castella ne ravisse un pavillon du 1er Alcurrucén. Les deux Garcigrande qui clôturaient l'envoi laissaient quant à eux trois appendices entre les mains des matadors, qui autorisaient Juan Leal à sortir de l’amphithéâtre par sa porte la plus prestigieuse.

Laurent Deloye ElTico

 

La chronique d'Anthony Pagano :

Sébastien Castella eut affaire en premier lieu à un adversaire qui montra dès la pique des signes de faiblesse. Le biterrois entama la faena de muleta par des statuaires près des planches et par de bonnes séries sur la corne droite. Il fut divinement accompagné lors de cette faena par l'orchestre Chicuelo II sur les notes de " La Concha Flamenca". Sébastien fut temple et doux mais le toro manquait de transmission et de moteur. Il tua d'une entiere trasera après un pinchazo.

Avec le manso troisième, Sébastien inventa une faena à un animal dépourvu de qualités de noblesse et de transmission. Le Français fut au dessus de son adversaire qu'il mit à mort d'une entière en place. Oreille. Sa troisième faena manqua de transmission et fut longue, mais toutefois ponctuée de gestes de qualité. Le toro doté d'une bonne charge sur la corne droite suivait la muleta parfaite de Sébastien de bout en bout de passe mais le coté gauche fut inexploitable. Une oreille après entière basse.


Juan Leal reçut l'alternative des mains de Sébastien Castella face au toro nommé "Andadosa" de l'élevage Nuñez del Cuvillo, portant le numéro 219 et pesant 512 kilos. Son premier toro en tant que matador fut noble mais manquait de forces. Juan fut technique, présentant une muleta sure et décidée mais le manque de qualité de son opposant le priva du résultat escompté. Toutefois la faena fut courageuse, l'Arlésien toréant dans le berceau des cornes, le toro étant de plus en plus arrêté. Il coupa une oreille après entière légèrement tombée. Juan Leal salua à l'issue de sa deuxième faena face à un toro décasté et peu franc qui le laissa sans options. Avec le dernier de la matinée, auquel Jeremi Banti donna un quite par chicuelinas ajustées, Juan donna une faena adaptée et empreinte de technique. Il enchaina les séries allurées et templées sur la corne et en connectant avec les tendidos. Tauromachie délicate et courageuse conclue d'une entière contraire après pinchazo. Deux oreilles et porte des Consuls.

Fiche technique.

Six toros de trois ganaderias différentes.


Deux de la ganaderia "Nuñez del Cuvillo", correctement présentés mais faibles et sans fond.

Deux de la ganaderia "Alcurrucen", justes de presentations et d'armures, nobles mais manquant de forces lors du troisieme tiers.

Deux toros de la ganaderia "Garcigrande" correctement présentés, nobles mais juste de forces également.


Entrée: 3/4.

temps: Beau avec passages nuageux et leger vent.

durée: 2h30.

Rencontres: 12.

Poids des toros: 512, 520, 480, 520, 509 et 480 kgs.


A noter:

Juan Léal prenait aujourd'hui son alternative est est devenu à cette occasion le 54ème matador de toros Francais.

 

  • Jeremi Banti officiait en tant que sobresaliente.

  •  

    Belle prestation de Rafael Lisita en banderillant le premier exemplaire.

     

  • Javier Ambel de la cuadrilla de Sébastien Castella, salua après avoir banderillé le cinquième.

  •  

    Juan Leal est sorti en triomphe par la porte des Consuls.

     

  •  
  • Sébastien Castella (Lilas pale et or): Saluts après 2 avis / 1 Oreille après 1 avis / 1 Oreille après 1 avis.

  •  

    Juan Leal (Bleu tres clair et or): 1 Oreille / Saluts après 1 avis / 2 Oreilles après 1 avis.

     

     

    Voir le reportage photographique : ElTico