• 1

Tarascon (12/07/2015): Triomphe important de Roca Rey...

@Joël Buravand
@Joël Buravand
Ce dimanche après midi se déroulait dans les arènes Joseph Durand de Tarascon une novillada avec un cartel prometteur.Face aux pensionnaires de la ganaderia de Pages Mailhan, Lilian Ferrani, Andres Roca Rey et Joaquin Galdos.

Lilian Ferrani accueillit son premier novillo par véroniques avant que celui ci ne prenne une monopique. Quite de l'Arlésien par chicuelinas conclues par deux medias. Après un brindis au public, il initia sa faena par des cambios millimétrés au centre du ruedo. Dans un prestation appliquée, il tira le maximum d'un Pages Mailhan à demie-charge. Il termina son combat par une série de naturelles de trois quart de face de bon goût avant de loger une entière après un pinchazo. Oreille. Lors de la réception de son second novillo à porta gayola, Lilian se fit vilainement bousculer, accusant une blessure au niveau du thorax l'empêchant de pouvoir continuer la lidia. Son Pages Mailhan, quant à lui, sauta dans le callejon quelques secondes plus tard.

Andres Roca Rey dut prendre les trastos et salua l'utrero par véroniques pieds joints, enchaînant par des chicuelinas. Après deux rencontres avec le groupe équestre, il amena, genoux à terre, au centre de la piste, cet astado maniable mais mansito. Commençant avec la main gauche lors de deux séries de grande qualité, il continua son labeur par une faena de haute volée, poderosa et variée, donnant des passes dans le dos, redondos, molinettes. Une entière légèrement tombée fit tomber deux nouvelles oreilles dans l'escarcelle du Péruvien. Vuelta généreuse au novillo.
Le deuxième novillo dévolu à Andres Roca Rey du genre mansito, prit deux rations de fer avant de voir le novillero exécuter un quite par chicuelinas rematée par une serpentina. Il connecta d'emblée avec le public après une entame de faena par statuaires allurées. Après deux séries de derechazos templés et main basse au centre du ruedo, le novillo se sentant dominé, alla chercher refuge aux planches. Qu'à cela ne tienne, il en fallait plus que ça pour déstabiliser le protégé de José Antonio Campuzano, qui dessina des tandas de haute facture dans un périmètre restreint, faisant passer le novillo très près de ses chevilles, sans bouger d'un centimètre. Il paracheva son oeuvre d'une entière après un pinchazo. 2 oreilles.
Face au sixième de l'envoi, le plus compliqué et violent du lot, le Péruvien s'arrima comme s'il était sur le sable de Las Ventas. Avec une volonté à toute épreuve et une belle technique, il réussit à dominer cet astado. Lui arrachant de précieux muletazos malgré deux volteretas, dont la deuxième faisant craindre le pire. Une entière suivi d'un coup de verdugo. 2 oreilles.

Joaquin Galdos montra son envie en accueillant son novillo par véroniques à genoux, enchainées par chicuelinas. Après une unique rencontre à la cavalerie, il dessina un quite par de jolies chicuelinas léchées. Il livra une prestation qui manqua de régularité. Après un début convaincant avec des séries tout en rondeur sur la corne droite, il eut le tort de s'éterniser sur la rive gauche, moins propice au toreo, faisant baisser l'intensité de sa faena. Une série de molinettes clôtura son travail. Une entière caida. Oreille.
Le cinquième, se retournant court dans le capote de salida de Galdos, l'obligea à le lidier par "fuera". Deux rencontres à la cavalerie sans s'employer. A la muleta, il dut composer avec un utrero qui n'humiliait pas et qui chargeait sans classe ni transmission. Malgré une envie plus qu'évidente du Péruvien, les mauvaises dispositions de son opposant empêchèrent la faena de décoller. Il tua d'une entière. Vuelta.


Arènes Joseph Durand de Tarascon (13).
6 novillos de Pages Mailhan, très bien présentés, de comportements inégaux.
3/4 arènes.
Durée: 2h20.
Temps: Caniculaire


Lilian Ferrani (moutarde et or) : Oreille / blessure
Andres Roca Rey (bleu ciel et or) : 2 Oreilles / 2 Oreilles / 2 Oreilles
Joaquin Galdos (framboise et or) : Oreille / vuelta


Le novillo portant le numéro 212 fut primé d' une vuelta al ruedo.
Le prix du premier triomphateur de la novillada de la Jouvenço fut attribué par Monsieur le Maire et la C.T.E.M à Andres Roca Rey

Alexandre Guglielmet

 

Voir le reportage photographique : Joël Buravand