• 1

Garlin (18/07/2015) : Triomphe de Galdos...

@Philippe Latour
@Philippe Latour
Après une matinée orageuse la chaleur étouffante est revenue accompagner cet après midi de toros pour les fêtes de Garlin. En prélude de la novillada sera remis le prix de l'Acoso à Andy Younès.


Les novillos d'origine Domecq étaient présentés quasiment comme des toros, trois avec beaucoup de force et de bravoure (pas besoin de pégase à la pique, quand un toro est noble et puissant le spectacle et l'émotion sont au rendez-vous), trois plus flojito mais pas ridicules.

À son premier Roca Rey fera preuve de temple et de douceur au capote. Au cheval, le novillo, une fois sa respiration reprise, mettra les reins comme un vrai brave. Par la suite, il sera plus proteston sur fond de noblesse. Roca Rey lui arrache les passes, la musique joue. Tauromachie calme et posée qui transmet, délicieux.
À son second, très gros, il sera toujours aussi calme et puesto façon matador. Deux puyazos et le bicho sort seul du peto. Cet exemplaire manquera de force au point d'être quasi mourant debout, les postérieurs sous la masse à mi faena... Dommage (à oublier l'épisode de la puntilla sans épée).

Après Rey, Galdos paru plus terne au capote. Son novillo prendra deux puyazos et tardera à sortir du cheval. Salut du bon banderillero Raúl Adrada. Tauromachie plus électrique de Galdos, charges à mi-hauteur et freinées du novillo. Troisième épée bonne.
À son second il sera plus appliqué. Le novillo ira par trois fois au cheval, des rencontres spectaculaires avec "Voltigeur", très bon cheval débutant de Philippe Heyral. La faena démarre sous de bonnes augures, le novillo garde de l'allant et transmet. Mise à mort foudroyante... Succès inévitable !

Andy reçoit un adversaire au comportement rare, il prendra un puyazo. Bien banderillé par Morenito d'Arles. Beaucoup d'émotion dans la faena d'Andy qui prendra des risques avec un toro pas facile. La musique joue mais la bête est à moitié morte avec les postérieurs sous la masse une fois de plus... À trop vouloir dominer il se sera asphyxié.
Au dernier nous aurons droit à un autre grand tercio de pique grâce à un novillo puissant, un cheval acrobate, "L'Unique", et Le picador français, Nicolas Bertoli sorti sous les applaudissements. Salut du non moins bon banderillero Rafael Viotti. La faena débutera à genoux, nous verrons de jolies choses. Attrapé deux fois mais sans gravité lors de la mise à mort, Andy n'aura pas démérité.


Demain, ou mieux dit, dimanche 19 juillet, rendez vous à Tyrosse !!!

 

18h Garlin novillada des fêtes
6 novillos de Juan Manuel Criado pour:

Roca Rey : une oreille / silence
Galdos : salut / deux oreilles
Younès : salut/ une oreille

3/4 d arènes
Cavalerie Heyral : 10 rencontres
Trophée Joseph Peyré remis à l'issu de la course au triomphateur Galdos, sorti à hombros.

Nathalie

 


Voir le reportage photographique : Philippe Latour