• 1

Istres (02/08/2015) : Andy Younes remporte le trophée Pierre Pouly...

@Daniel Chicot
@Daniel Chicot
Ce dimanche 2 août se déroulait sur le sable de la plaza du Palio d'Istres la traditionnelle novillada des fêtes. Au programme de ce spectacle mixte 100% Français, deux novillos de Christophe Fano pour le rejoneador Laury Tisseur et quatre utreros d'Olivier Fernay y Hijas pour les novilleros Lilian Ferrani et Andy Younes.

Le premier novillo de la course marqué du fer de la Ganaderia Fano, dévolu à Laury Tisseur, se révéla manso et sans grand allant. Le rejoneador donna une prestation appliquée, posant les palos avec brio. Il tua d'un demi rejon de mort, suivi de plusieurs coups de verdugo. Salut.
Laury coupa une oreille de son deuxième opposant, pensionnaire de Fano également. Ce dernier, plus propice au rejoneo, lui permit d'éditer une prestation agréable et variée, surtout lors du tercio de banderilles. 1 rejon de mort entier suivi de deux coups de descabello. Oreille.

Le novillo sorti en seconde position accusa quelques signes de faiblesse dès les premiers capotazos de Lilian Ferrani. Légère ration de fer. A l'ultime tercio, devant cet animal noble, il réalisa une faena plaisante, même si quelques passages furent saccadés. Il conclut par une série de passes aidées vers le haut, avant de loger une épée se révélant atraversada. Oreille.
Lilian salua son second par des veroniques templées conclues par une demie. Il amena son novillo par chicuelinas marchées pour une unique rencontre avec la cavalerie. Il entama le dernier tercio, comme souvent, par cambios millimétrés. Son novillo, vite éteint et sans transmission, ne se prêtait guère au triomphe. Qu'à cela ne tienne, Lilian, empli de volonté, réussit à construire une faena, parachevée par une entière en place. Oreille.

Andy reçut son premier novillo par de belles véroniques, rématées par tafalleras. Après une légère pique, le novillero montra toute son envie en effectuant un quite par chicuelinas et tafalleras ajustées. Après un brindis aux tendidos, Andy fit preuve d'une grande maturité face à ce Fernay maniable mais tardo. Trouvant le bon sitio, il tira le maximum de son opposant, dans une prestation intense qui alla a mas. Les plus belles séquences furent dessinées sur le piton gauche, dessinant de précieuses naturelles profondes. Il acheva sa faena dans un périmètre restreint, enchaînant les muletazos et redondos pour le plus grand bonheur du public conquis par le jeune Arlésien. Une entière qui libéra deux mouchoirs du palco présidentiel.
Le dernier de la tarde ne reçut qu'une mono-pique avant de voir Andy réaliser un quite par des saltilleras très engagées. Son novillo, de comportement manso, permit tout de même à l'Arlésien de s'exprimer et de réaliser la meilleure faena de l'après midi. Connectant de suite avec le public après un début de faena genoux en terre au centre du ruedo, il réalisa une tauromachie de haute facture, variée, avec en autres, molinettes à genoux, arrucinas, trincheras. Hélas, après une multitude de pinchazos et descabellos, Andy ne réussira pas à tuer son Fernay dans le temps imparti. En cause, cet utrero qui gardait la tête haute lors de l'entrée a matar, cherchant l'homme constamment. 3 Avis et Applaudissements.

Arènes du Palio , Istres (13)
2 novillos de la ganaderia de Christophe Fano pour le rejoneo et quatre novillos de Fernay y Hijas bien présentés , de comportements inégaux.
Entrée : 1/2 arènes
Temps : Estival
Durée de la course : 2h40
Rencontres avec la cavalerie: 4
Sobresaliente : Sofianito

Laury Tisseur : Salut / Oreille
Lilian Ferrani (Olive de Jaen et Or) : Oreille / Oreille
Andy Younes (Violet et Or) : 2 Oreilles / 3 Avis et Applaudissements

Le trophée "Pierre Pouly" a été décerné à Andy Younès.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : Daniel Chicot