• 1

Roquefort des Landes (15/08/2015) : ! Viva Roca Rey viva !...

@Julie Bérard
@Julie Bérard
Double sortie à hombros aujourd'hui à Roquefort, Roca Rey et Galdos ont sorti leur muleta du jeu. La météo nous aura fait peur en ce week end taurin chargé dans le sud ouest. Encore une fois, la clémence des dieux a permis à tout les spectacles d'avoir lieu. Bayonne, Dax, Roquefort.


Un lot de Pedres novillos tirant à toros était proposé à Roquefort, de gabarit étoffé, plutôt nobles dans les muletas car humiliant, mais mansos au cheval. Le premier contact était pris avec élan et envie mais l'épreuve démontrera que la bravoure n'était pas leur fort. Ils se firent tous plus ou moins prier pour la seconde rencontre. Sans compter ceux qui ont voulu faire le tour du propriétaire, par devant, par derrière... Ce fut une rude journée pour les picadors car les mansos sont ce qu'il y a de pire à châtier.
Pour les cuadrillas ce fut également pas évident du tout, les novillos s'arrêtent, observent, tardent à charger aux banderilles.

Louis Husson a toujours autant de superbe au capote. Premiers moments de panique quand le cheval entre en piste et que le novillo veut y partir sans sommation (Enfin, au second de l'après midi les portiers ouvriront la grande porte pour faire circuler plus facilement le groupe équestre, merveilleuse idée), un banderillero se fera attraper sans gravité heureusement. Un très courageux et efficace El Santo aux banderilles sur novillo arrêté aux planches. Un combat âpre et sous tension se déroulera par la suite entre Louis et son opposant. Louis est sur la défensive, le noireaud aussi. Match nul, une épée et descabellossss car tête du bicho fermant trop la nuque. Louis sera applaudi. A son second il sera toujours aussi esthétique et efficace au capote. Son toro (trop gros pour l'appeler novillo) ira chatouiller les jarrets du cheval de piques, ça chahute. Il sera ensuite arrêté aux banderilles. Brindis aux compagnons de cartel. Et puis...pffff c'est compliqué. Vous savez, comme Jean-Claude Dusse quand il veut nous parler de sa vraie fausse fiancée. C'est compliqué. Alors là aussi, c'était compliqué. Épéessss et deux avis. Applaudissements du public. On t'aime Louis et on espère te retrouver. Toi aussi d'ailleurs dois l'espérer.

Le second de la tarde sort bizarre mais pas boiteux, il sera quand même changé. Mouais. Le remplaçant sort avec un comportement plus "normal" au gout du public. Manso de gala au cheval. Mais début de faena de Roca Rey vibrant, rempli d'émotion, ses jambes en tremblèrent... les pitons seront passés très près en permanence... Décidément les novilladas se suivent et ne se ressemblent pas, on est loin de Soustons. Art, courage et technique, ce garçon est prêt pour l'alternative. Beaucoup d'aguante, un vrai bon moment de tauromachie. Une épée qui entre comme dans du beurre ...OLEEEEE ! Deux oreilles largement méritées.
Le cinquième est un peu mou dans le capote de Roca Rey, un peu trotteur. C'est le seul qui reviendra au cheval sans carton d'invitation. Il se freinera un peu par la suite, moins "noblon", mais Roca Rey allonge son bras et améliore de façon notable le comportement du novillo, ce qui ne changera pas le fond mais la forme. Et du coup, nous pûmes assister à un combat tactique digne de ce nom. Il se fera même attraper mais sans conséquence. "Se la juega"... Les pitons frôlent les "medias " roses souvent. A la fin de la faena titus cherche le réconfort des planches, sans doute pour mieux cacher ses pitons abîmés. Une épée, un avis car tarde à tomber et pas de demande d'oreille. Comprends pas. Moi pas comprendre. On assiste à des 4 ou 5 coups d'épée ces derniers temps et à des pétitions d'oreilles, et là rien. Nada. Que dalle. Donc vuelta nourrie d'applaudissements, c'est un minimum. Moi je commence ma cinquième psychanalyse.

Galdos se fera accrocher au capote et Roca Rey lui fera un quite salvateur. Au cheval ça pousse et fait le tour au second puyazo. Moki, le cheval de pique ne s'émotionne pas malgré cette rencontre contre nature. Beau tiers de banderilles, salut des deux banderilleros de Galdos qui sera par la suite inspiré, une muleta légère fine, en opposition avec la brutalité de certains assauts du bicho. L'ambiance est bonne et deux oreilles viendront maintenir le soufflé levé.
Le gros dernier saute dans le capote de Galdos, très applaudi. Beaucoup de force au cheval mais aie, ça pique et ça donne pas envie d'y revenir... Vraiment un problème de bravoure. Très bon picador, pas ovationné. Dommage. Quand l'étoffe rouge arrive, noireaud recule. Aie. Il est essoufflé... Galdos lui, garde le moral, ne se laisse pas impressionner par les nombreux coups de tête protestataire. Il fera son possible comme un garçon appliqué qu'il est et l 'ensemble est sympathique. Une épée laide mais applaudit et l'animal est vite tombé. On a perdu le public et c'est une pétition majoritaire qui fait tomber une oreille de plus dans l'escarcelle de Galdos .

Prochain rendez vous Dax ce dimanche 16 Aout. Pour la suite un peu plus loin dans le temps, ce sera St-Perdon à Mont de Marsan ; Mimizan aussi. Bonne fin de mois d'Aout à tous. Et pensez à aller aux arènes... La rentrée arrive vite et les toros, c'est maintenant ou jamais !

Nathalie

 

Roquefort, le 15 Aout 2015

18H Novillada de Pedres pour :

Louis Husson : Silence / 2 avis applaudissements
Roca Rey : 2 oreilles / 1 avis Ovation vuelta
Joaquin Galdos : 2 oreilles / 1 oreille

Sortie à hombros de Roca Rey et Galdos

Presque Trois quart d'arènes.
cavalerie Heyral : 12 rencontres y pico


Voir le reportage photographique : Julie Bérard