• 1

Carcassonne (30/08/2015 - tarde) : Manolo Vanegas a hombros à l'issue d'une bonne novillada de Miura...

@ElTico
@ElTico
C'est une bonne, voire très bonne novillada de la ganaderia d'Eduardo Miura qui a clôturé cette édition 2015 de la Feria de Carcassonne. Six novillos bien dans le type de la maison, avec les complications de la maison, mais toréables pour peu qu'on leur présente bien les choses...

Et au final, trois oreilles de coupées qui auraient pu être cinq sans quelques difficultés rencontrées avec les aciers. Et c'est à juste titre que le novillero Vénézuélien Manolo Vanegas est allé chercher le mayoral Rafael, afin qu'il l'accompagne dans sa vuelta triomphale avant sa sortie a hombros.

 

Pablo Belando a passé une assez inconfortable après-midi. Revenant de blessure, il a beaucoup douté lors de son premier combat et s'est peu à peu fait déborder par son adversaire, pendant que la bourrasque emportait les cannotiers de rigueur sous un chaud soleil cathare. Une entière tendida clôturait les débats avant que le puntillero ne relève le toro, puis deux pinchazos avant demie foudroyante. Le novillero de Murcie allait se rattraper face au quatrième, le plus faible du lot pour avoir semé la panique dans les corrales Carcassonnais. Après avoir entamé sa faena par passe changée, Pablo Belando allait servir un trasteo agréable, mais sans grande émotion car le novillo en transmettait peu. Un mete y saca le privait certainement d'un trophée.

Vicente Soler toucha un premier Miura intéressant, avec lequel il s'entendit parfaitement sur le piton droit. Plus compliqué à gauche, l'utrero sera couché d'une demi-lame et d'une multitude de coups de puntilla qui ne refroidirent pourtant pas le public qui allait demander majoritairement l'octroi de la première oreille de la tarde. Le novillero de Castellon accueillit en début de faena son second Miura par doblones. Cet exemplaire se révéla plus compliqué que ses camarades. Malgré tout, le novillero réussit à trouver les solutions pour le soumettre et lui tirer quelques séries méritoires. En délicatesse avec les aciers, il perdit malheureusement le fruit de ses efforts et une probable sortie a hombros. Quatre pinchazos et trois descabellos.

Manolo Vanegas vit sortir en premier lieu du toril un novillo très long mais noble. Entamée par statuaires, la faena sera quasi-exclusivement gauchère et dominatrice sur ce bord, avant demi-lame suffisante d'effet qui allait faire tomber la première oreille. Le dernier de l'envoi allait également se révéler très intéressant. Le vénézuélien devait lui construire une faena intelligemment construite, embarquant le bicho dans des séries templées en début d'exercice avant de raccourcir les distances, puis de terminer par muletazos égrennés un à un, sans épée, d'excellente facture. Une mort en deux fois d'un pinchazo puis entière trasera d'effet rapide, ne devait pas empêcher Vanegas d'obtenir son deuxième trophée, synonyme d'une sortie a hombros amplement méritée.


Carcassonne - dimanche 30 août 2015 - tarde
Quasi plein
Temps chaud avec vent soufflant en rafales parfois gênantes
6 novillos de Miura dans le type de la maison, bien présentés et donnant du jeu.
12 rencontres abec la cavalerie (Philippe Heyral)
Durée de la course : 2 heures 30

 

Pablo Belando : Silence et vuelta al ruedo
Vicente Soler : Oreille et saluts
Manolo Vanegas : Oreille et oreille

 

Laurent Deloye ElTico

 


Voir le reportage photographique : ElTico