Dax (13/09/2015 - matinale) : C'est le Pérou! Joaquin Galdos triomphe...

  • Imprimer

@Philippe Latour
@Philippe Latour
Andres Roca Rey blessé, Dax a choisi son compatriote Joaquin Galdos pour pourvoir à son remplacement. Choix peu original car le garçon a été vu maintes fois (à son avantage ) dans le sud-ouest mais choix gagnant car il est ressorti sur les épaules à l'issue de la novillada.

Les novillo d'El Parralejo agréablement présentés ont offert des comportements divers dans un contexte de faiblesse plus ou moins importante allant du soso (4, 5) à l'invalide(1, 2) pour finir au noble (3 et 6).

Alvaro Lorenzo
Face au très faible 1er qui fit quelques genuflexions tout au long de sa vie publique, dans un travail d'infirmier il servit un faena à mi-hauteur sans émotion.
Le 4ème bravito en deux contacts n'offrait que de la soseria à la muleta. Lorenzo toréa beaucoup sur le voyage. Ressortiront quelques droitières en toute fin de faena.

Louis Husson
Son premier novillo sans grande force ne supportait guère que l'on baisse la main ou qu'on sorte de la ligne droite malgré un vrai fond de noblesse. Louis enchaînera les séries (les meilleures à droite) le novillo gagnant en solidité sur la fin. Entière en s'engageant malheureusement suivie d'une kyrielle de descabellos.
Le combat qu'il livra à son second adversaire ne fit que confirmer le mauvais moment que Louis traverse. Le Parralejo brave mais manquant de puissance à la pique s'embarqua dans une intéressante série initiale genoux ployés et puis... et puis pas grand chose de plus, le landais ne s'engageant pas suffisamment. Très laborieux épée en main. Il est temps que la saison se termine pour se refaire un moral.

Joaquin Galdos
Le péruvien tomba sur les meilleurs novillos de la matinée et il sut largement en profiter. Le 3 resta plusieurs minutes dans le peto du groupe équestre, seul son manque de puissance l'empêchant d'encore mieux exterioriser sa bravoure. Il avait été reçu de superbe manière dans le capote en 7 veroniques plus la demie en gagnant le centre. Dans la muleta il venait de loin prendre les passes. Galdos inspiré qui plus est en profita façon Rincon grande époque. Les séries des deux mains s'enchaînent avec cadence et rythme. Fin de faena avec des Poncinas d'une grande expression artistique suivies d'un pecho donné au ralenti. Estoconazo. Deux oreilles archi méritées. Vuelta pour le toro demandée par une partie du public à laquelle la présidence aurait pu résister.
Le dernier partit avec envie à la pique deux fois, dommage pour lui M Leiro n'était pas inspiré du tout. Le Parralejo est bon sur les deux cornes. De moindre portée que la précédente la faena sera de plus hachée par deux désarmés. Agréable à l'oeil elle manquera néanmoins de profondeur, les tracés des passes étant trop souvent rectilignes. 1/2 lame concluante et oreille.

Dax
1/2 arène
7 Parralejo (le 6 fut changé pour invalidité)
Insolito sorti en 3ème position fut honoré d'une vuelta posthume.
10 contacts avec la cavalerie Bonijol

Alvaro Lorenzo Saluts/Saluts
Louis Husson Ovation/Silence
Joaquin Galdos 2 Oreilles/Oreille

Philippe Latour