• 1

Dax (13/09/2015 - tarde) : 4 Oreilles, Manzanares électrise Dax...

@Philippe Latour
@Philippe Latour
Echappant à tout contrôle et toute rationalité le public dacquois s'est enthousiasmé pour le torero d'Alicante. Quatre oreilles, une vuelta aux cris de torero-torero et une sortie par la grande porte sous une immense émotion, "Toros y Salsa" s'est clôturée dans l'allégresse générale.

 

Les toros de Montalvo n'ont pourtant pas toujours été des collaborateurs parfaits : 13 contacts avec la cavalerie avant de présenter quelques aspérités au dernier tiers, le 5ème étant de loin le meilleur du lot.

 

Juan Mora
Le vétéran peu connu de la majorité des spectateurs présents, a connu un moment compliqué avec le premier Montalvo. Se faisant avertir au capote Mora est resté prudent tout au long de la faena.
L'incompréhension avec le toro gagna aussi les tendidos qui s'agacèrent après 2 pinchazos hondos et 6 descabellos. Sifflets.
Au 4ème, l'extremeño délivra quelques touches de sa tauromachie si particulière, verticale et pleine de détails au goût si subtil. A extraire une trinchera et un changement de main pour cartel.
Après quelques naturelles de qualite égrénées une à une mais il faut bien le dire dans beaucoup de coins de l'arène, une estocade al encuentro raffraichît l'atmosphère et Juan Mora n'écouta que
quelques applaudissements derrière la barrière.

Jose Mari Manzanares
Avec le deuxième Montalvo, l'alicantino servit une faena quasi exclusivement droitière qui ne manqua certes pas de rythme, ni d'élégance mais ou le torero ne rentra qu'assez rarement dans le
terrain de l'animal. Le public était ravi néanmoins et après une belle estocade exigea les deux oreilles qui soulevèrent quelque protestations ici ou là.
Avec le 5ème, Manzanares haussera nettement le niveau et après une série pour trouver la distance, la faena ira crescendo mettant en fusion les arènes. Faisant venir le Montalvo de loin sur la
première passe pour ensuite les enchaîner avec esthétisme et temple, Manzanares embarqua Dax dans cette danse et après un estoconazo délivré a recibir, il coupa deux oreilles dans une exaltation
proche de l'extase.

Miguel Angel Perera
Au troisième, un quite de six chicuelinas suivi de la revolera mit le public avec lui. Commencé sur le fil par des cambiadas, la faena se délita peu à peu le Montalvo se révélant beaucoup moins
collaborateur qu'anticipé par l'extremeño. Sur chaque série, l'harmonie se rompait à la 3ème passe, le toro serrant au plus près le torero. Le bruit des ponchos qui se déplient accompagna la fin
de faena la pluie s'étant invité. Entière en arrière. Pétition minoritaire. Saluts.
Au dernier, peu de choses à faire, peu de choses faites. Le toro était sans cesse sur la défensive, Perera abregea. Silence.


DAX
Plein
6 Montalvo
13 contacts la plupart de simple règlement avec la cavalerie Bonijol

Juan Mora sifflets/ovation
JM Manzanares 2 oreilles/2 oreilles
MA Perera saluts/silence

Curro Javier, Rafael Rosa et Luis Blasquez de la cuadrilla de JM Manzanres saluèrent après les banderilles ; Juan Sierra de celle de MA Perera et El Victor de celle de J Mora également

 

Philippe Latour