• 1

Arles (13/09/2015 - matinale) : Vanegas et Younes en triomphe...

@ElTico
@ElTico
Entrée décevante pour cette novillada matinale, avec un cartel pourtant attrayant. Les fortes précipitations de la nuit écoulée et celles annoncées y ont été certainement pour quelque chose... Quoi qu'il en soit, les présents ont eu raison, puisqu'au terme de deux heures et demie d'un spectacle entretenu, deux des novilleros en lice sont sortis a hombros.

Les novillos de Robert Margé, bien présentés, sans excès de poids, ont en général donné du jeu et le public ne s'y est pas trompé qui a ovationné longuement Olivier Margé, appelé à saluer en piste par les deux novilleros triomphateurs.

Après avoir pris feux piques, le novillo qui ouvrait la course va de révéler mobile, noble à droite mais plus compliqué à gauche. Lilian Ferrani debutera sa faena par statuaires à deux mains, puis en faisant venir son adversaire de loin. L'ensemble ira a menos avant entière d'effet rapide. Vuelta.
Le quatrième de l'envoi prendra deux piques, dont la première sur le réserve. Face à un novillo noble et intéressant, le premier arlésien du cartel construisit une faena intelligente, débutée par passe changée mais qui ne prendra que difficilement son envol du fait peut-être, d'un peu de manque d'expressivité du novillero. Oreille après 3/4 lame.

Le premier exemplaire dévolu à Manolo Vanegas prendra trois piques mal exécutées et fera les frais d'une lidia désastreuse. le novillo, et intéressant, permettra une faena d'intensité croissante du Vénézuélien avant un désarmé et une mort en deux temps qui ne l'empêchont toutefois pas de couper la première oreille de la course.
Salué d'une larga de rodillas au fil des planches puis de trois demi-véroniques dont la dernière à genoux, le Margé sorti cinquième allait prendre deux piques, occasionnant une chute du groupe équestre sur la première. Dédiée à ses deux apoderados, Manolo Vanegas livrera une faena de muleta moins convaincante que la première, car plus accrochée. Mais l'estocade portée au premier essai allait lui valoir l'octroi de deux pavillons. Deux oreilles.

Andy Younes vit son premier opposant prendre deux piques. Le novillo allait par la suite se révéler noble, bien que son manque de force l'amena cependant à se défendre sur place. L'arlésien livra une faena très mature et maitrisée, avant un final plus intimiste et une belle entière d'effet rapide au deuxième essai. Deux oreilles.
Andy Younes salua le dernier de l'envoi d'une larga afarolada de rodillas. Il débuta ensuite intelligemment à mi-hauteur, le novillo ayant subi deux assauts sévères lors du premier tiers. La faena face à ce doux adversaire grimpa en intensité au fur et à mesure qu'il en prenait le rythme. Après une série importante à gauche, le final rapproché se concluait d'une entière en avant d'effet rapide. Deux oreilles.

 

Arles - dimanche 13 septembre 2015 en matinale
1/4 d'arènes
Temps couvert avec quelques éclaircies, sans précipitations.
Durée de la course : 2 heures 30
Novillos de Robert Margé bien présentés, donnant du jeu dans l'ensemble.
13 rencontres au groupe équestre (cavalerie Alain Bonijol)

Lilian Ferrani : Vuelta et oreille
Manolo Vanegas : Oreille et deux oreilles
Andy Younes : Deux oreilles et deux oreilles


Laurent Deloye ElTico

 

Voir le reportage photographique : ElTico